Magazine Beaux Arts

Exposition Philippe-Gérard Dupuy “Charades” & d’Eugeni Forcano | Château d’Eau

Publié le 01 septembre 2017 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Du 8 septembre au 29 octobre 2017

- Vernissage jeudi 7 septembre 2017 à partir 18h00 suivie du vernissage à 19h30 de l'exposition "Faces" présentée par l'Espace St Cyprien

www.galeriechateaudeau.org

Philippe-Gérard Dupuy "Charades"

Le Château d'Eau s'associe au Festival Manifesto en accueillant l'exposition " Charades "
produite en partenariat avec Epson et le laboratoire Photon.

Philippe-Gérard Dupuy a consacré sa vie à la photographie, comme photographe professionnel et a produit une œuvre singulière d'une extrême diversité et d'une très grande qualité artistique et plastique.
Connu pour ses photographies étonnantes de jazzmen qu'il a réalisées pendant de nombreuses années au Festival de Marciac, il est aussi un pince sans rire et qui s'amuse depuis toujours à détourner le réel ou a monté des saynètes pour fabriquer des images facétieuses.Les univers qu'il crée mêlent avec bonheur et une acuité artistique sans pareille, la satire, le cynisme et l'humour.

Dans cette série, il repère sur internet des clichés d'accidents automobiles particulièrement spectaculaires, se les approprie et les arrange à sa sauce. Il en fait des images où l'étrangeté et le fantastique le disputent au drolatique.

Exposition d'Eugeni Forcano La vida atrapada al vol 1960 -1972 - Galerie 2

Le Château d'Eau présente conjointement avec l'Institut Cervantes dans le cadre du festival " La vida atrapada al vol 1960-1972 " Cinespaña 2017, avec le partenariat de la Casa Museu Lluís Domench i Montaner Canet de Mar et l'aide de l'Ambassade d'Espagne à Paris, la série du photographe catalan Eugéni Forcano.

Exposition présentée à l'Instituto Cervantes du 19 septembre au 27 octobre 2017 - (vernissage le 19 septembre à 18h30)

"La vida atrapada al vol " (La vie attrapéee au vol)

souligne un travail considérable et intense qui reflète le mode de vie et parfois de survie dans l'Espagne des années 60 et début 70. Le développement de Barcelone, la vie rurale, la journée du marché, la magie des vacances, les formes de la dictature, les prêtres et les religieuses, les misères humaines, la vie dans la rue sont les thèmes essentiels abordés par Eugeni Forcano avec une galerie de personnages qu'il photographie toujours avec justesse, humanité et parfois humour.

Né en 1926, cet artiste non conventionnel et inclassable est peu connu en France. Autodidacte, il est très tôt fasciné par l'image et monte son premier laboratoire dans sa ville natale, où il réalise en noir et blanc des reportages sur la vie locale. Ce sont ces photographies qui portent le germe des travaux qui viendront après et qui révèlent sa sensibilité et ses audaces formelles dans une approche humaniste de son époque.

Dès 1959, il commence à participer à des expositions et des salons internationaux de photographie et remporte des prix prestigieux. Son intérêt pour l'expérimentation et la recherche se traduit par une photographie créative, entre surréalisme et symbolisme, dont la presse internationale se fait l'écho.

Le Château d'Eau 1, Place Laganne 31300 Toulouse. Tél: 05 61 77 09 40 : wwwgaleriechateaudeau.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte