Magazine Culture

Gary Cook - Tome 1 - Le pont des oubliés

Publié le 03 septembre 2017 par Lael69
Gary Cook - Tome 1 - Le pont des oubliésRomain Quirot
Antoine Jaunin
Nathan
Août 2017
400 pages
17,95 euros
Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Dystopie, Fantastique, Science-fiction
Résumé de l'éditeur : Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales. Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure. Autour d'eux, pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès – jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord de la navette Deucalion III. 
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliott et Max vont devoir prendre tous les risques...
Je me suis lancée dans Gary Cook sans trop savoir à quoi je m'attendais. Les éditions Nathan me l'ont envoyé en avant-première et je dois dire que j'étais à la fois curieuse et intriguée. Le premier a priori que j'avais concernant le roman, c'est que l'avoir reçu en ENC m'interrogeait grandement quant aux illustrations. Il y a tout un travail iconographique et visuel que les ENC ne retranscrivent pas et cela pourrait, pour ma part m'empêcher de rentrer dans l'univers. Mais j'ai été agréablement surprise par l'ambiance d'un univers post-apocalyptique : la Terre a été englouti, elle est entièrement recouverte d'eau. La faune et la flore telle que nous la connaissons a disparu et les gens survivent tant bien que mal au Village des Oubliés, recouvert de brume. La principale activité est donc la pêche, à laquelle s'adonne entièrement Gary et ses amis. On découvre plusieurs poissons, créatures aquatiques et le terrible orqual. On est dans du roman dystopique où l'on ne sait absolument rien de la catastrophe qu'il s'est passé même si on arrive à imaginer le pourquoi du comment. On est aussi dans le roman d'apprentissage où l'on suit Gary Cook qui vit avec son père, et dont la maman est partie vivre ailleurs, n'en pouvant plus de cette vie monotone, sans espoir, ponctuée de maladies et de survie. Gary vit avec ce sentiment d'avoir été abandonné et il a un côté craintif, qui le rend parfois lâche dans certaines situations... ce qui m'a clairement agacé. Heureusement tout au long de l'intrigue, il va évoluer, découvrir où est partie sa mère, il va devoir prendre des décisions, se montrer plus courageux et même s'opposer à son père lorsqu'il va enfin comprendre son métier. 
Il ne se passe pas énormément de choses dans ce tome mais je ne saurais vous dire à quel point l'ambiance est spéciale, intime, particulière et en cela c'est original. J'ai bien aimé ce côté là, moins les personnages. Les aventures qu'ils vivent m'ont également tenu en haleine, suffisamment pour prendre du plaisir à poursuivre ma découverte. Puis j'ai aimé ce contraste d'une Terre détruite, innondée, la vie qui s'est créée autour... un monde divisé entre les défavorisés restés sur Terre et l'élite réfugiée dans une Tour Blanche ultra high-tec et qui tente de voyager sur des vaisseaux spatiaux. 
Il y a un certain onirisme dans la manière d'aborder le roman et j'ai bien aimé l'écriture introspective et immersive... agrémentée de plusieurs citations pertinentes du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, qui rajoute de l'intelligence à l'intrigue. Par contre j'ai été déconfite par la fin et je n'arrive toujours pas très bien à visualiser la manière et le lieu dans lequel Gary se retrouve...Le message se veut écologique et on devine que les auteurs souhaitent sensibiliser les jeunes au respect de l'environnement, à ce que notre société de surconsommation et technologique fait subir à la planète. Je n'ai eu aucun mal à imaginer cette Terre recouverte d'eau car actuellement entre les innondations, les tsunamis, la fonte des glaces et les typhons, on peut facilement imaginer qu'un jour la Terre sera à 100% engloutie. C'est pourquoi j'ai été curieuse de l'intrigue et que lire le deuxième tome ne me déplairait pas...
LC avec Laure du blog Boulimie Livresque dont je vous invite à lire sa chronique.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 7692 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine