Magazine Culture

(Anthologie permanente) Philippe Denis (dossier "L'Etrangère" n°45)

Par Florence Trocmé

PhilippeDenis_000Philippe Denis fait l’objet d’un dossier spécial de la revue l’Étrangère (n°45).

Nous sommes le trop-plein.
Juste hauteur du monde d’en dessous ! Et, nous avons la mémoire élastique.
Sur le rebord, sur les rebords, voilà les lieux où nous acceptons de vivre. Épaisseur sans épaisseur de nos domaines
/
Par milliers, par milliers devant le flot !
Pas un d’entre nous ne prendra des habitudes de noyé.
Viendra un jour, où on minimisera nos travaux.
Dans la chair comme des agrafes nous nous laissons aller, jusqu’à ce que les os deviennent passerelles, galeries, poutres et voûtes désencombrées du vivant.
/
Le moindre ploie sous notre poids, l’immensité est prise d’un fourmillement irrésistible…
Selon que l’on monte ou descende, nos comparses en sens inverse sont (par pur manque de mémoire) étrangères… ainsi arrive-t-il que nos rencontres tournent au carnage.
Homme range ta pitié devant une fourmi qui se noie.
/
Index pointé vers nous. Appel d’effervescence.
Rien ne nous pèse tant que l’idée que l’homme se fait de nous. Que sa transe ou sa danse – comme avivée par le désir de nous rendre justice.
…humainement parlant, si l’os est à nu. Et, si la nudité ne compose pas à notre insu…
/
Dans le bras ou dans le pied – jusqu’à cet éboulis de crânes.
Passages. Passages. Passages dans l’obstacle, dans le nerf.
Dans l’amitié de l’infini, il n’y a pas de surnuméraire.
(…)
Philippe Denis, in L’Étrangère n°45, dossier « Philippe Denis, une libre infortune », extraits de Fourmillements, suivi de Tambouille (version inédite de 2015), Éditions La lettre volée, 2017, p. 15 à 19.
Poète, essayiste et traducteur né en 1947, il vit au Portugal. Il a publié dans de nombreuses revues francophones comme L'Éphémère, Argile, Clivages, Nouvelle Revue française, Critique, Les Cahiers du Sud, La Revue de Belles Lettres, Limon, Banana Split ou encore L'Ire des Vents ainsi qu'à l'étranger : New Direction, Chicago Review, M(odern) P(oetry) in T(ranslation), Origin, Triquaterly Review, Poetry Now, Mundus Artium, Park.
Ses premiers livres paraissent au Mercure de France (Cahier d'ombres, 1974 ; Églogues, 1986 ; Divertimenti, 1991) tandis qu'il édite parallèlement des livres d'artiste illustrés par Mirô, Tal Coat, Capdeville... Depuis Notes lentes (1996), ses principaux recueils sont publiés à La Dogana (Genève) : Nugce (avec un avant-propos d'Yves Bonnefoy, 2003), Alimentation générale suivi de Maintenance, puis Sur une hauteur obstinée (2010). Petits traités d'aphasie lyrique est paru au Bruit du temps, (Paris, 2011) et Si cela peut s'appeler quelque chose, son dernier recueil, à La Ligne d'ombre (Condeixa-a-Nova, 2014).
Photo, Philippe Denis, ©Violaine Lison (site Le Bruit du temps)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines