Magazine Culture

Anthologie permanente : Pierre-Albert Jourdan

Par Florence Trocmé

L’allonge

Comme de grandes marges de silence
les terres touchées par le regard
ailes étendues

Tout se replie avec un bruit sec
le ciel ne fait pas mystère de son impatience

Ces oiseaux qui n’ont pas voulu s’envoler
terre si bien libre sans trace d’outils
je n’ai pas vu vieillir ce paysage
je soupèse un terreau si léger
qu’il élève au ciel de plus durables échos

je subis la distance

Pierre-Albert Jourdan, Le bonjour et l’adieu, préface de Philippe Jaccottet, Mercure de France, 1991, p. 72.

Pierre-Albert Jourdan dans Poezibao :
Note bio-bibliographique

extrait 1, extrait 2, extrait 3,
une rencontre autour de Pierre-Albert Jourdan à la librairie Tschann (mars 07)

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines