Magazine Culture

On met longtemps à devenir jeune de Christine Jusanx

Par Michèle Beck @InMyBookWorld
Couverture On met longtemps à devenir jeune Auteurs : Christine Jusanx
Genre : Contemporain
Éditions : Michel Lafon
Sortie le : 8 juin  2017
Nombre de pages : 283
Prix : 15.90 €
* Acheter le livre
Résumé :
Jeune senior de 59 ans, tout juste préretraitée, cherche à partager appartement proche tour Eiffel avec colocataire gai et optimiste. Profil idéal recherché : étudiant étranger voire jeune quadra en transition de vie. » Telle est l’étonnante annonce que la pétillante Jeanne a publiée pour réaliser son vœux le plus cher : habiter près de la tour Eiffel. Mise en retraite anticipée par son employeur, fière de laisser voler de ses propres ailes son fils Léo – le seul homme de sa vie –, Jeanne est déterminée à se prouver qu’il n’y a pas d’âge pour vivre ses rêves, en se lançant dans l’aventure de la colocation. Cette nouvelle vie, riche de surprises et de belles rencontres, pourrait bien l’amener à s’autoriser enfin à explorer des horizons qu’elle s’était jusque-là interdits.
Mon avis :
Je dois reconnaitre que je ne m'attendais pas à ce genre de lecture, je pensais me lancer dans la lecture d'un roman feel-good, le livre doudou qui fait du bien à l'âme, et en fait, pas trop. Ou en tout cas, sur moi, ça n'a pas fonctionné.
Le résumé m'avait l'air prometteur pourtant. Je pense que le soucis pour moi a été le personnage principal. Je ne me suis pas du tout attachée à notre héroïne. Je l'ai trouvée pleine de contradictions, froide, y compris dans sa narration. Il y a une sorte de décalage entre elle et le lecteur, de distance je dirais même. J'ai eu du mal avec ça, et avec le personnage tout simplement que je n'ai pas beaucoup aimé.
Son âge n'a absolument rien à voir avec mes difficultés, j'ai déjà lu des romans avec des personnages plus âgés et je n'ai pas eu de soucis d'identification ou d'empathie.
C'est dommage car les sujets traités, comme la quête de liberté, la réalisation de ses rêves ou encore la place de la femme, sont des sujets qui m'intéressent beaucoup, qui me font vibrer, mais ici, ça n'a pas fonctionné.
J'ai trouvé certains passages assez longs et sans intérêts. Puis d'autres qui me faisaient beaucoup plus vibrer, qui me plaisaient vraiment. J'aurais bien voulu que ce soit tout le temps ainsi. Heureusement, j'ai aimé la fin, j'ai même versé ma petite larme.
En bref, une lecture en dents de scie pour moi, qui n'a pas su me passionner comme je l'espérais, en partie à cause d'une héroïne trop distante.
On met longtemps à devenir jeune de Christine Jusanx **********

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michèle Beck 325 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines