Magazine Culture

Anthologie permanente : Danielle Collobert

Par Florence Trocmé

Les joncs enivrés
Rejetaient les épaves des vents
Les fleurs inutiles.

Les ondulations troubles
Au fond des étangs gardaient
Les secrets de la mort.

L’enfance de la mer
Échappe
Au souvenir.

Le mouvement adhère
À l’innocence voulue
D’un regard.

Les formes désagrégées
Glissent
En lambeaux de fuite.

L’écrasant
                  Sommeil
Restitue
                   Le rappel.

Les murailles transparentes
Aux falaises
         De violence
S’opposent
Aux montées

                 Des mers.

La continuité engagée
Dans le regard
Accorde
         Le temps de la somnolence.

Danielle Collobert, Ensemble III (Les joncs), dans Œuvres II, édition préparée et présentée par Françoise Morvan, P.O.L., 2005, p. 121-124.

Je remercie Tristan Hordé pour cette contribution.

Danielle Collobert dans Poezibao :
Note bio-bibliographique
extrait 1, extrait 2, extrait 3,

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines