Magazine Culture

Les Mille et une Vies des Urgences

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Les Mille et une Vies des Urgences

Les Mille et une Vies des Urgences de Dominique Mermoux et Baptiste Beaulieu

Les Mille et une Vies des Urgences

Album : 232 pages
Éditeur : Rue de Sèvres
Date de sortie :13 septembre 2017
Collection : BD ADO-ADULTES
Langue : Français
ISBN-10: 2369811358
ISBN-13: 978-2369811350
Prix : 18€00
Disponible sur liseuse : NON

De quoi ça parle ?

Baptiste est interne dans un service d'urgence. Celle qu'il surnomme la femme oiseau de feu voit ses jours comptés alors que son fils est coincé en Islande par un volcan au nom imprononçable. Baptiste n'a plus qu'un but, aider sa protégée à tenir jusqu'au retour de son fils. Pendant 7 sept jours, les journées du jeune interne sont rythmées par les moments qu'il passe à son chevet, à lui raconter toutes les vies de l'hôpital : les joies et peines des patients, les farfelus, les plus touchants, mais aussi la vie des internes et des infirmiers, leurs routines, leurs découragements, leurs amours parfois. Un témoignage rare et incroyablement touchant sur la terre méconnue mais essentielle que sont les urgences. Incontournable.

C'est une grosse claque que je viens de me prendre. J'ai fini le livre les larmes aux yeux et un sourire sur les lèvres. Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi beau, aussi doux, aussi fort, aussi poignant et surtout aussi humain.

Les mille et une vies des Urgences est une bande dessinée aussi incroyable que belle. Durant sept jours, vous suivez le quotidien de Baptiste, interne aux urgences. Il nous dépeint son quotidien et distille des anecdotes aussi drôles que tristes. Il parle de ses patients avec une tendresse infinie, que ce soit les patients au cas insolite ou au cas plus grave et extrême. Nous faisons aussi la connaissance de ses collègues, du chirurgien agressif à la jeune interne toujours souriante qui luttent, chaque jour, contre la douleur, la maladie et la mort.

Parfois drôle, parfois triste, chaque anecdote nous en apprend un peu plus sur la vie aux urgences et sur la vie à l'hôpital. Pendant cette semaine, on suit Baptiste et on plonge dans son quotidien, tout sauf routinier. On apprend à le connaître à travers son récit, ses histoires et sa manière de traiter ses patients. Chaque jour apporte son lot de surprises et de déceptions.

Et puis, un fil conducteur. La patiente de la chambre 7, au 5ème étage, qui va bientôt rendre son dernier souffle. Mais l'équipe, et surtout Baptiste, a décidé de la maintenir en vie en veillant sur elle et en lui racontant la vie à l'hôpital - chacun espérant que son fils, bloqué à cause de l'éruption d'un volcan, arrive enfin pour lui dire au revoir.

Chaque personnage est imparfaitement parfait. Dans ce court laps de temps, on s'attache à eux, comme si chaque être de cette bande-dessinée faisait partie de notre quotidien. Qu'on les aime ou qu'on les déteste, que leur histoire soit insolite ou bouleversante, personnel soignant ou patient, jeune ou vieux, chacun nous touche.

Et puis voilà, il y a une fin. Et cette fin m'a bouleversée. J'ai éclaté en sanglots quand j'ai su, comme Baptiste, l'histoire de Oiseau-de-Feu. C'était tellement inattendu, tellement triste que j'ai complètement craqué.

Les dessins de l'illustrateur sont tellement sublimes. Les mots de Baptiste Beaulieu, combinés aux illustrations de Dominique Mermoux, donnent encore plus vie au récit. J'avais l'impression d'être une petite souris et d'assister à tout ce remue-ménage hospitalier. En fermant les yeux, j'avais la sensation de retrouver l'odeur si particulière de l'hôpital.

Cette bande-dessinée est une ode à la vie mais aussi une ode au personnel soignant. On a toujours tendance à râler quand on se retrouve aux urgences, les uns comme les autres. Mais cet ouvrage permet de nous faire voir l'envers du décor, pas toujours évident. Je pense qu'on ne se rend pas toujours compte que derrière la blouse, il y a aussi des hommes et femmes qui côtoient la mort, la douleur, sans compter leurs heures. Alors, je souhaite les remercier pour le travail qu'ils fournissent, les petites attentions qu'on ne voit plus, le temps qu'ils nous accordent alors qu'ils tombent de sommeil.

C'est un vrai coup de cœur pour moi. Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant été captivée par une histoire. C'est beau, c'est dur, c'est doux, c'est fort, c'est triste. Un conseil : n'hésitez pas un seul instant à vous plonger dans cette belle bande-dessinée.

Les Mille et une Vies des Urgences


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 56614 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines