Magazine Culture

Sainte-Lucie, chrétienne torturée d’avoir voulu rester vierge

Par Marine @Rmlhistoire

maxresdefault

Lucie de Syracuse est une petite meuf bien dans sa peau et bien dans sa religion. Elle est déjà orpheline de père, lorsque sa mère, Eutychie, tombe malade en 304 de notre ère. Pour tenter de sauver sa peau, elle invoque Sainte-Agathe, elle aussi Sicilienne. Il n’en faut pas plus pour que la mère de Lucie soit rapidement sur pied, c’est ce qu’on appelle une guérison miraculeuse ! Soulagée et reconnaissante d’avoir pu soigner sa mère, Lucie décide alors de vouer sa vie à la religion ; le christianisme. Pour cela, elle commence par être charitable, elle distribue l’héritage légué par son père aux plus démunis et bien évidemment, elle fait le vœu de rester vierge toute sa vie.

lulu 1

Il y en a bien un à qui tout cela déplaît… Avant de mourir, le père de Lucie avait promis sa fille en mariage à un homme. Et le mec, il fait bien la gueule de voir que sa future épouse jette l’argent par les fenêtres alors qu’il est censé lui revenir dès leur union et en plus, épouser une meuf qui compte bien rester vierge, c’est trop pour lui ! Pour être certain que l’union défavorable qui se prépare ne se fasse pas et pour se venger, il décide de dénoncer Lucie au consul Pascasius afin que les édits de Dioclétien s’appliquent sur ses faits et gestes car Lucie devenue chrétienne est une ennemie des divinités de l’Empire. Face à cette menace, Lucie décide de s’arracher les yeux (quoi de plus normal…) et de les envoyer dans une boite à celui qui devait être son époux, comme pour le défier. La vierge Marie lui aurait alors apporté une nouvelle paire encore plus belle. Aussi, Sainte-Lucie est souvent représentée avec un plateau dans les mains sur lequel on peut voir ses yeux. Tout comme Sainte-Agathe qui porte ses propres nichons après son supplice.

 La persécution antichrétienne de la tétrarchie de Dioclétien

lulu2

Ah Dioclétien, des mecs comme ça, il n’y en a pas eu beaucoup dans l’histoire. Son petit délire ? Son kiff du matin ? Torturer les chrétiens ! Sa politique antichrétienne est pleinement assumée et il promulgue quatre édits universels au début du IVe siècle. En gros, les églises et livres sacrés doivent être brûlés, les évêques doivent être emprisonnés, et on tue ceux qui ne sont pas d’accord. En revanche, les repentis ont le droit de vivre libres. Mais rares sont les personnes qui préfèrent nier la foi. 

Le martyre de Sainte-Lucie

Une fois que le consul saisit l’affaire, le procès de Lucie a lieu et elle s’exprime très calmement.

«Toi tu gardes les volontés de tes princes et moi j’observe nuit et jour les volontés de mon Dieu… Toi tu désires leur plaire et moi je n’ai d’autre ambition que de plaire au Christ seul. Fais donc ce qui te semble utile et moi je ferai ce qui sera utile au salut de mon âme ».

Pour une meuf qui sait pertinemment qu’elle va être mise à mort, c’est plutôt propre. J’en connais qui chouine pour moins que ça.

lulu3

Pascasius veut agir avec force et violence contre cette entêtée. Si Lucie veut rester vierge, qu’à cela ne tienne, la première sanction pour la chrétienne est d’être transportée dans un lupanar pour être violée à plusieurs reprises par des débauchés. La réponse de Lucie ne se fait pas attendre, elle est claire « Si vous me faites violer, ma chasteté n’en sera que doublement récompensée dans le ciel ». Sauf que ça ne se passe pas vraiment comme le consul l’espère, à l’annonce de son sort, Lucie s’est comme rigidifiée. Figée sur place par la présence du Saint-Esprit, la force d’un attelage de plus de 1000 hommes et 1000 bœufs n’aurait pas suffit à la déplacer.

  • Quels maléfices emploies-tu donc ?

  • Je ne recours point aux maléfices,  mais la puissance de Dieu est avec moi.

  • Comment peux-tu, femme de rien, triompher d’un millier d’hommes ?

  • Fais-en venir dix mille, et ils ne pourront lutter contre Dieu. 

Pascasius décide alors de verser de la poix sur Lucie pour la faire bouger, puis de l’huile bouillante. En vain. Le consul fait alors le choix de lui transpercer le cou avec une épée et de la foutre au bûcher, mais là encore les flammes s’éloignent et Lucie reste de marbre. Elle ne bouge pas, ne souffre pas, ne meurt pas, elle continue de chanter les louanges du Christ. C’est seulement lorsqu’un prêtre vient lui donner la communion qu’elle décède, sans souffrance.

sainte lucie

illustration par les créateurs de Jésus Sixte pour Raconte-moi l’Histoire

Aujourd’hui encore, Sainte-Lucie est la patronne des aveugles, des ophtalmologues et des électriciens… Oui oui, des électriciens…

Si tu as aimé cet article, tu peux soutenir le blog sur Tipeee, ça te rend vachement gentil et généreux, ou alors tu peux acheter les livres, ils sont vachement bien. Si tu aimes vraiment beaucoup l’illustration de Tra’B & Fabz, les créateurs de Jésus Sixte, tu peux aller liker leur page facebook ou encore mieux, acheter le premier tome de Jésus Sixte (le deuxième sort début octobre !).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marine 18564 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines