Magazine Culture

La paresse du Prix Interallié

Par Pmalgachie @pmalgachie
Quel est l'original, parmi les jurés du Prix Interallié, qui est arrivé aujourd'hui, au moment d'établir la première sélection, avec les noms de Kamel Daoud, Nicolas d'Estienne d'Orves, Arnaud de La Grange, Adrien Goetz et Romain Slocombe? Les cinq noms qui ne se trouvaient jusqu'à présent dans aucune autre des sélections pour les prix les plus importants, commercialement parlant, de l'automne. C'est-à-dire, dans l'ordre chronologique de leur attribution, le Goncourt, le Renaudot, le Femina et le Médicis. Sur les quatre listes, François-Henri Désérable était présent dans 100% des cas (il a toutes les chances de gagner au Loto), Kaouther Adimi dans 75% des mêmes cas, comme Olivier Guez, Philippe Jaenada. Monica Sabolo était à 25%, comme Jean-Luc Coatalem, Pauline Dreyfus, Philippe Lacoche, Hervé Le Tellier, Daniel Rondeau, Justine Augier et Jean-René Van der Plaetsen (ces deux derniers pour le Renaudot de l'essai). 17 noms, donc, dont bien sûr aucun premier roman - pourquoi tenter l'audace quand on a tellement envie de confort? (Vous me direz qu'au Goncourt non plus, il n'y a pas de premier roman, alors que la rentrée proposait quelques cas intéressants.) Si quelqu'un a dit à ces lecteurs du dimanche que 390 romans français étaient publiés à la rentrée et qu'ils avaient le droit d'en ouvrir d'autres que ceux avec lesquels tous les autres jurys font leurs sélections, ils ne sont pas nombreux à l'avoir entendu. Et à être allé voir, au hasard des meilleures lectures que j'ai faites jusqu'ici, du côté de Thomas Vinau (sélectionné au Wepler quand même), Sébastien Spitzer, Victor Pouchet ou Gaëlle Nohant (trop populaire? vous allez encore faire râler Gérard Collard, qui aura beau jeu de dénoncer l'élitisme parisien). Par exemple. Bref, vous la voulez quand même, cette liste, alors que je vous ai déjà énuméré tous les auteurs qui s'y trouvaient? La voici, presque tout de suite. Elle est destinée à se réduire le 25 octobre avec l'annonce de la deuxième sélection, et peut-être à se limiter au nom du ou de la lauréat(e) le 8 novembre - je dis "peut-être", parce que Livres Hebdo annonce la proclamation à cette date, celle du Femina (et du Flore), alors que l'Interallié a l'habitude d'attendre que tout le monde ait fait ses choix pour les "corriger" (j'ai vu quelqu'un rire! suffit!), et que Actualitté, promet, le 8 novembre, une troisième sélection. Attendons voir.
  • Kaouther Adimi. Nos richesses (Seuil)
  • Justine Augier. De l’ardeur (Actes Sud)
  • Jean-Luc Coatalem. Mes pas vont ailleurs (Stock)
  • Kamel Daoud. Zabor (Actes Sud)
  • Jean-François Désérable. Un certain M. Piekielny (Gallimard)
  • Pauline Dreyfus. Le déjeuner des barricades (Grasset)
  • Nicolas d’Estienne d’Orves. La gloire des maudits (Albin Michel)
  • Arnaud de La Grange. Les vents noirs (Lattès)
  • Adrien Goetz. Villa Kerylos (Grasset)
  • Olivier Guez. La disparition de Josef Mengele (Grasset)
  • Philippe Jaenada. La serpe (Julliard)
  • Philippe Lacoche. Le chemin des fugues (Rocher)
  • Hervé Le Tellier. Toutes les familles heureuses (J.-C. Lattès)
  • Daniel Rondeau. Mécaniques du chaos (Grasset)
  • Monica Sabolo. Summer (J.-C. Lattès)
  • Romain Slocombe. L’étoile jaune de l’inspecteur Sadorski (Robert Laffont)
  • Jean-René Van der Plaetsen. La nostalgie de l’honneur (Grasset)
P.-S. Les amateurs de chiffres, parmi vous, auront noté que les écrivains présents sur 25% des premières sélections de quatre prix littéraires sont passés à 40% de cinq. De la même manière, les 75% deviennent 80% et seul François-Henri Désérable, malgré, j'en suis sûr, son envie de mlieux faire, est resté bloqué à 100%. Les cinq nouveaux venus se contentent donc de 20%.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pmalgachie 8226 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines