Magazine Culture

Jennifer Berne et Vladimir Radunsky : Einstein, sur un rayon de lumière

Par Stephanie Tranchant @plaisir_de_lire

Einstein, sur un rayon de lumière de  Jennifer Berne (auteure) et Vladimir Radunsky (illustrations)   4/5 (25-08-2017)

Einstein, sur un rayon de lumière (56 pages) est disponible depuis le 21 septembre 2017 aux Editions des Éléphants (Traduction : Ilona Meyer) .

 5.jpg

L’histoire (éditeur) :

Si à trois ans, Albert ne parle pas encore, en grandissant il dérange ses professeurs par ses nombreuses interrogations. Il cherche seul ses réponses avant de se destiner à l'enseignement. Faute d'être accepté, il envoie à des revues scientifiques ses théories, provoquant l'admiration des chercheurs.

Mon avis :

Quel album étonnant ! est la première impression que j’ai eue en découvrant ce livre. A l’image d’Albert Einstein, intelligent, enfantin et un poil fou.

Un peu fou par sa simplicité, par l’économie de mots et de détails, par les traits élémentaires et la mise en couleur frugale (mais qui par de menus détails vont si bien au protagoniste).

Fou, par son aspect mais aussi par son caractère si clair et direct qui ont font un album si agréable et préhensile. 

 1.jpg

Albert, personnage d’album, enfant si silencieux devenu adulte moustachu aux cheveux hirsutes, a enfin sa bio pour toutes les toutes petites têtes blondes pleine de questions !

Cet Albert n’est pas n’importe qui. Enfin, si, au début. C’est un gamin comme tant d’autre, si ce n’est qu’il est empli d’une soif de connaissance insatiable, et qu’à force d’interrogations, d’intérêt, de questionnements, de lectures et de recherches, il est devenu LE Albert. Albert Einstein, quoi ! oui, oui, celui-là dont on évoque souvent la grande intelligence, et qu’on associe souvent à la bombe… mais qui est-il vraiment ?

3.jpg

Voilà de quoi lever le voile. Ou plutôt, voilà de quoi mettre en lumière un homme simple, qui n’aimait pas porter de chaussettes, qui aimait manger des glaces et qui a révolutionné la vision du monde et de l’univers et permis des millions de bonds en avant en science.

Voilà une mini rikiki bio qui a le mérite d’ouvrir l’appétit. D’ailleurs, merci à l‘auteure d’avoir ajouté une double page en fin d’album qui offre un début de réponses aux questions des bambins une fois le livre lu et surtout qui permet d’en dire un peu plus, d’expliquer son lien avec la seconde guerre mondiale et d’ouvrir encore la porte du savoir.

 4.jpg

Dans Einstein, sur un rayon de lumières il est question de l’homme plutôt que de la science, de ce qu’il était autant que ce qu’il a laissé et de différences positives tout simplement. Un album qui donne envie d’être différent et qui autorise à questionner, le tout servi avec des illustrations pleines de spontanéité et de fraîcheur. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanie Tranchant 4992 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines