Magazine Culture

L'aube sera grandiose

Publié le 25 septembre 2017 par Lael69
L'aube sera grandioseAnne-Laure Bondoux
Gallimard Jeunesse
Septembre 2017
320 pages
15 euros
Roman ados dès 13/14 ans
Thèmes : Famille, Relation, Passé
Quatrième de couverture : Ce soir, Nine devait aller à la fête de son lycée. Mais Titania, sa mère, en décide autrement. Elle embarque Nine vers une destination inconnue, loin, jusqu'à une cabane isolée au bord d'un lac. Il est temps pour elle de raconter à sa fille un passé qu'elle lui a soigneusement caché jusqu'à maintenant. Commence alors une nuit entière de révélations. Flash-back, souvenirs souvent drôles, parfois tragiques, récits en eaux troubles, personnages flamboyants. Nine découvre un incroyable roman familial. Et quand l'aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.
"Nous sommes tous les fruit d'un roman familial, d'une saga dont nous ignorons parfois les épisodes précédents. Offrir aux jeunes, en héritage, le récit qui leur permettra de se construire en toute connaisance de cause est à mes yeux le plus précieux des cadeaux. Dans la "vraie" vie, ma mère l'a fait pour moi, il y a dix ans. A son tour, Titania le fait pour Nine, dans ce roman que je souhaite tendre, joyeux, et lumineux comme l'aube."
Titania emmène sa fille, Nine, 16 ans dans une cabane au bord d'un lac. Il est temps pour sa maman de lui dévoiler son histoire familiale et de lui confier des évènements marquants de son passé, jusqu'à lors cachés... Nine, va ainsi découvrir de nouveaux liens familiaux et connaître une grand-mère et deux oncles. Suspendue aux lèvres de sa mère, elle va faire une plongée bouleversante dans les souvenirs, flash-backs, anecdotes et secrets de famille. Sa famille...
Durant une nuit entière de révélations et de confidences, L'aube sera grandiose nous transporte au coeur d'une fresque familiale dans les années 70 sur près de deux générations. Tout au long du roman, le lecteur est happé par une ambiance pleine de suspense qui mélange des moments pleins de tendresse et d'humour avec des temps plus dramatiques. La mère de Nine n'a pas eu une enfance facile à cause d'un quotidien toujours en mouvement, oscillant entre l'instabilité amoureuse d'une mère éprise de liberté et de deux petits frères attachants Octo et Orion les jumeaux mais dont la personnalité de chacun très marquée et parfois loufoque vaut de multiples rebondissements. On est pris d'affection pour cette fratrie cabossée, décalée, en proie aux caprices d'une mère Rose-Aimée, volage et fragile mais qui aime ses enfants par-dessus tout.  
J'ai aimé la manière dont l'auteure a construit son récit, intimiste, existentiel, philosophique, plein de péripéties et d'émotions, nous offrant de jolis moments de complicité, tantôt drôles, tristes et/ou loufoques. J'ai été sensible à cette plume lumineuse, nostalgique qui se veut être un récit familial, de transmission et d'héritage... un thème nécessaire à la construction identitaire. C'est l'occasion pour Nine de se rapprocher de sa maman, un écrivain de 50 ans qu'elle ne comprend pas toujours, de découvrir une autre facette d'un parent. Un très bon roman qui aura su me plaire et me passionner avec des moments tragiques qui m'ont ému et des moments sereins qui font du bien...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine