Magazine Entreprise

Étudiant et auto-entrepreneur : c’est possible !

Publié le 26 septembre 2017 par Goomchoz7

Obtenir le statut de micro-entrepreneur en étant étudiant est tout à fait compatible et peut se révéler très avantageux… Si toutefois toutes les conditions sont réunies pour bénéficier du régime.

Être à la fois à son compte et poursuivre ses études ? Une bonne alternative pour ceux désireux de compléter leurs revenus et goûter à l’indépendance. À cette époque de la vie où s’alternent cours à l’Université et petits-boulots, l’auto-entreprenariat s’adapte également à un emploi du temps périlleux.

Les démarches sont simples et rapides. Toutefois, il faudra bien veiller à réunir les conditions nécessaires :

– Être âgé d’au minimum 18 ans

Il est en effet possible pour tous les étudiants d’ouvrir une auto-entreprise, à condition d’avoir atteint la majorité.

Pour les étudiants âgés de moins de 18 ans, il est toujours possible d’obtenir le statut d’auto-entrepreneur. Le domaine d’activité concerné doit cependant être de type artisanal ou libéral, et les représentants légaux doivent donner leur accord. En ce qui concerne les auto-entreprises commerciales, elles ne peuvent être ouvertes que par un mineur émancipé, encore une fois sous certaines conditions seulement.

– Obtenir les diplômes obligatoires

Certaines activités nécessitent un diplôme afin d’être exercées légalement. C’est le cas pour ces professions:

– Réparateur d’automobiles, carrossier, réparateur de cycles et motocycles, réparateur de matériels agricoles, forestiers et de travaux publics.
– Métiers de gros œuvre, de second œuvre et de finition du bâtiment.
– Plombier, chauffagiste, électricien, climaticien et installateur de réseaux d’eau, de gaz ou d’électricité.
– Ramoneur.
– Esthéticien, coiffeur.
– Prothésiste dentaire.
– Boulanger, pâtissier, boucher, charcutier, poissonnier et glacier.
– Maréchal-ferrant.

Ces conditions réunies, l’étudiant peut alors bénéficier du régime de l’auto-entreprise. Néanmoins, il se peut que son statut lui accorde déjà des aides, possiblement incompatibles avec celles liées à la création de l’auto-entreprise. Certains points sont donc à surveiller de près.

tenor - Étudiant et auto-entrepreneur : c’est possible !

– LA BOURSE D’ÉTUDIANT

D’abord, il faut savoir que la bourse d’étudiant est une aide apportée à la famille, et est calculée en fonction du revenu des parents. Le droit à la bourse est encore valable pendant les deux premières années d’activité si l’étudiant est rattaché au foyer fiscal de ses parents.

– L’ACCRE

Pour les jeunes âgés entre 18 et 25 ans, vous pouvez bénéficier de l’ACCRE (Aidé au chômeur créant ou reprenant une entreprise). C’est une allocation dédiée aux jeunes créateurs d’entreprise qui vous permet, pendant trois ans, de ne verser qu’un taux de cotisations sociales très réduit (environ 5-6%) sur votre chiffre d’affaires. L’ACCRE est en effet accessible à ceux exerçant des professions dans la vente de marchandises ou la prestation de services.

– LA MUTUELLE

Un des avantages concernant la double casquette d’étudiant auto-entrepreneur, c’est le remboursement des médicaments ! Vous conservez en effet la protection sociale liée à vos études (LMDE, Mutuelle des étudiants, etc…) ou par celle de vos parents si vous êtes toujours rattaché à leur foyer fiscal.
À la fin de vos études, si votre activité d’auto-entrepreneur devient votre activité salariale, c’est la mutuelle choisie à votre inscription qui deviendra votre organisme d’affiliation et de remboursements.

– LES DIFFÉRENTES AIDES FINANCIÈRES / D’ACCOMPAGNEMENT

En tant qu’étudiant, votre statut vous permet d’accéder à certaines aides spécifiques. Prêt étudiant soutenu par Bpifrance, concours réservés aux étudiants créateurs d’entreprises (Graines de créateurs, Concours Graine de Boss, Concours Campus création)… Mais aussi d’accompagnement à la création (dispositif Envie d’agir et dispositif Petit Poucet).

– Le « RÉGIME LONGUE ÉTUDE »

Ce dispositif permet d’être à la fois étudiant et salarié. Il est propre à chaque Université et varie d’un établissement à un autre. Il est donc préférable de vérifier auprès de sa Fac si le cumul entre le cours et l’emploi est possible. Gardez à l’esprit que les avantages liés aux études ne sont possibles que si l’assiduité est respectée !

Il existe également un Statut National Étudiant-Entrepreneur, qui s’adresse aux étudiants et diplômés du baccalauréat et sans limite d’âge. Vous pouvez ainsi tout à fait cumuler le statut d’auto entrepreneur et étudiant entrepreneur.

101 - Étudiant et auto-entrepreneur : c’est possible !

Le Statut National Etudiant-Entrepreneur
est accessible partout en France dans l’un des 29 PEPITE (Pôle Étudiant pour l’Innovation, le Transfert et l’Entreprenariat). Il permet de construire et développer un projet entrepreneurial et possède ses propres avantages, comme :

– Un accompagnement personnalisé, assuré par un référent externe du réseau PEPITE
– Une possibilité d’aménager ses études avec son travail lié à la création de l’entreprise
– Un accès à l’espace de co-working du PEPITE ou partenaire
– Une formation à la gestion et à l’entreprenariat
– Possibilité de portage juridique grâce au contrat CAPE (Contrat d’Appui d’Entreprise)
– Enfin, conserver son statut d’étudiant durant toute la période de création de l’entreprise, permettant de continuer à bénéficier de la sécurité sociale étudiante

Ainsi, les meilleurs projets peuvent se présenter au Concours d’aide à la création d’entreprises. Ils peuvent effectivement y remporter des aides allant jusqu’à 10.000 euros et un accompagnement des projets.

Alors plus de raison d’hésiter à sauter le pas. Prochaine étape ? Convaincre les annonceurs !

Enregistrer

L’article Étudiant et auto-entrepreneur : c’est possible ! est apparu en premier sur Jobday le blog.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Goomchoz7 175 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines