Magazine Culture

Memphis, fille de pub. Orangina, secouez-moi...

Publié le 26 septembre 2017 par Memphis
37b)orangina
Une autre petite bouteille, ronde cette fois... Originaire de Valence mais commercialisée en Algérie avec un concentré des oranges du pays, elle a vu le jour environ en 1937. L’affichiste Bernard Villemot se sert d’un zeste d’orange découpé en spirale pour la première publicité (vers 1953) Par la suite, nous retrouverons cette écorce d’orange en chapeau, maillot de bain, parasol : elle est devenue indissociable de la marque. Tout comme le deviendra le fameux “O-ran-gina, secouez-moi, secouez-moi!” (Un exemple : https://www.youtube.com/watch?v=C67l-doNe1I ). Avec tous les films de J J Annaud, J P Goude, P Etaix, la musique de la Soca ou de la Lambada, si vous n’avez jamais bu un Orangina, c’est que vous êtes vraiment imperméable à la pub…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Memphis 1532 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine