Magazine Culture

[Critique] The Sinner saison 1 : thriller psychologique monstrueux !

Publié le 26 septembre 2017 par Linfotoutcourt

Déjà captivés par le pilote de The Sinner (notre critique), le voyage au cœur de la psyché violente de Jessica Biel nous aura laissé sans voix face à une série unique en son genre.

Claque narrative. Le scénario de The Sinner semblait classique mais vient distiller ses réponses avec parcimonie dans une écriture lancinante et progressive où, tel un procès d'intentions, toutes les réponses sont révélées dans un double épisode final terriblement maîtrisé. Un season finale qui réécrit les éléments narratifs de toute la saison, prouvant que le cerveau humain, aidé par une overdose d'héroïne, peut faire oublier un traumatisme viscéral. Car plus qu'un thriller policier où le flic tente d'expliquer la raison du meurtre d'une Jessica Biel incroyable de justesse, la série déverse un regard cynique sur la religion, la famille et l'inceste dans un cocktail détonnant, magistralement mis en scène.

Coup de poing visuel. D'une complexité retorse, The Sinner ne joue pas seulement avec notre matière grise en nous teasant une horrible révélation qui hésite à se frayer un chemin dans nos esprits malades, mais également avec tous nos sens. Le travail auditif nous plonge dans une transe psychédélique tandis que les plans fixes et intrusifs viennent magnifier une ambiance malsaine et froide. Une perle rare.

La saison 1 de The Sinner est disponible sur USA Network.

L'article est terminé ...

(Visited 30 times, 30 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine