Magazine Culture

The Smiths

Publié le 28 septembre 2017 par Hunterjones
The Smiths C'est un concert de Patti Smith au Manchester Apollo Theater qui introduit Johnny Maar à Steven Morrissey le 31 août 1978. Billy Duffy, futur guitariste de The Cult est le lien entre les deux hommes. Maar a 14 ans, Morrissey, 19.
4 ans plus tard, Maar, guitariste, veut partir son propre band. Stephen Morrissey a entretemps auditionné, sans succès, pour devenir chanteur de The Clash (qui l'ont trouvé trop affecté), mais a surtout écrit un livre sur The New York Dolls. Ce qui a beaucoup impressionné Maar. Ce dernier se rend chez lui et sonne à sa porte afin de savoir si il veut former un band avec lui (Inspiré de Lieber et Stoller, le premier faisant la même chose pour allier sa passion et son talent au second). Après avoir discuté des bands qu'ils aiment et de direction musicale commune, Maar et Morrissey acceptent de se partir un band.
The Smiths
La toute première chanson qu'ils travaillent ensemble et aiment est The Hand That Rocks the Cradle. À la fin de l'été 1982, Morrissey suggère le nom de groupe le plus simple possible: The Smiths, nom aussitôt accepté. Il choisit aussi de ne se faire connaître publiquement que par son nom de famille, détestant son prénom. On fait un demo avec Dale Hibbert à la base et Simon Wolstencroft à la batterie. Quand ce dernier refuse de faire partie d'un band par la suite, on engage Mike Joyce, qui fait son audition sous l'influence de champignons magiques. On apporte le demo à Tony Wilson de Factory Records, mais ce dernier ne se montre pas intéressé.
The Smiths
Le premier spectacle du groupe se déroule dans un weekend dédié à la mode en octobre 1982. Morrissey s'occupe de toute l'esthétique. Le groupe entre sur une musique de Klaus Nomi, James Maker, ami de Morrissey, introduit le groupe, puis reste sur scène et improvise pendant que le band joue. Il boit du vin, danse froidement, pose surtout, mais ne supplante jamais le band. Hibbert, à la base trouve tout ça très gay (Morissey est bisexuel) et Maar et Morrissey n'aiment pas son jeu de toute manière, Hibbert est limogé. Maar engage son ami du secondaire, Andy Rourke pour prendre sa place. The Smiths naît. D'ici janvier 1983, The Smiths aura enregistré plusieurs nouvelles chansons, un nouveau demo, et James Maker fera ses derniers moments sur scène avec le band comme...décoration.
The Smiths
EMI les rejette. Mais Rough Trade, une étiquette indépendante accepte de leur faire enregistrer et produire un single.  La pochette du single est choisie par Morrissey, et, à nouveau, suggère beaucoup d'homo-érotisme. La chanson cartonnera pendant 18 mois. Ils se livrent à un second spectacle à l'université de Londres qui capte l'attention du producteur de l'émission de radio de John Peel sur Radio 1. The Smiths y seront invités.
The Smiths
Rough Trade leur fait signer un contrat. À Maar et Morrissey. Ce 50% de signatures sera important dans l'histoire du quatuor. Un premier album est enregistré, deux fois, quand on juge la production de la première fois, mauvaise. En février 1984, le groupe lance son premier album, mais des singles, disséminés ici et là, tout 1983, leur a cimenté une bonne base de fans.
La chanson Suffer Little Children choque le grand-père de victimes des Moors Murders, mais Morrissey le rencontre et devient même un proche de la mère de Lesley-Ann Downey.
The Smiths
Tôt en 1985, The Smiths lance son second album. Plus strident, critique et politique. Le végétarien Morrissey refuse qu'un membre du band soit photographié en train de manger de la viande. Maar devient plus rockabilly, Rourke, plus funk, le band se diversifie agréablement. Le groupe est en tournée une bonne partie de l'année, mais enregistre aussi son album suivant qui sera lancé en juin 1986.
Complété en novembre 1985, une dispute légale avec Rough Trade empêche que le troisième album ne sorte plus tôt. Maar boit de plus en plus afin de déjouer le stress des tournées. Andy Rourke consomme trop d'héroïne et Morrissey le limoge. On engage Craig Gannon, anciennement d'Aztec Camera pour le remplacer. The Smiths n'a pas de gérance, ce qui causera toujours problème. En octobre 1986, Gannon quitte le groupe. Écoeuré des tiraillements internes.
The SmithsMorrissey trouve que le groupe n'a pas la reconnaissance qu'il souhaiterait. Et que Rough Trade n'en fait pas assez pour les promouvoir. Morrissey est un homme très difficile, exigeant, et profondément immature. Ça plombe pratiquement tout le monde. En 1987, les singles se multiplient encore. On ne réunit pas souvent sur un seul album, les compilations de singles et de b-sides sont nombreuses. Maar  en a marre et est à bout de nerfs, en juin 1987, il prend congé du groupe.
Quand le quatrième et dernier album officiel du groupe est lancé, The Smiths, n'existe plus en quatuor composé de Maar, Morrissey, Rourke et Joyce.
The SmithsMaar explore par la suite plusieurs horizons musicaux comme il le souhaitait (plus là-dessus, en octobre).
Morrissey aura une longue et brillante carrière solo. Ponctuée de grands moments d'immaturité.
Rourke et Joyce se réveillent trop tard. Réalisant qu'ils auraient dû signer comme co-membres fondateurs de The Smiths ou comme co-auteurs de plusieurs chansons, ils poursuivent Maar et Morrissey.
Joyce gagne sa cause en 1996 et reçoit un million de livres en droits différés et 25% de gains de The Smiths pour toujours. Il participe à un album solo de Morrissey, à la tournée de Sinead O'Connor, à la tournée et l'enregistrement d'un album du guitariste des Stone Roses, à la formation Suede, aux tournées des Buzzcocks, avec Julian Cope, John Lydon et P.I.L., a enregistré avec P.P.Arnold et tellement d'autres.
The Smiths Rourke a bêtement retiré sa plainte contre The Smiths afin de régler hors cours. On lui a versé 83 000 livres et il a fait faillite peu de temps après. Il a participé au second album de Sinead O'Connor et à ses tournées, a travaillé souvent avec Morrissey, a enregistré avec les Pretenders, Killing Joke et Badly Drawn Boy, ainsi que plusieurs projets communs avec Mike Joyce.
The Smiths est un groupe qui a bercé mon adolescence, grandissant dans les tourments, il me semble, au même rythme que moi.
The Smiths
Ils ont influencés bien des groupes et continue de le faire.
Ils sont 4 de mes saisons.
Dans mes playlists d'été, d'automne, d'hiver et de printemps.
Même sans gérant, ils auront été grands.
The Queen is Dead, edition Deluxe, est lancé aujourd'hui.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines