Magazine Culture

Memphis, fille de pub. Parlons thermalisme, prenons les eaux : Contrex

Publié le 30 septembre 2017 par Memphis

40b)contrex

L’histoire des eaux minérales est intimement liée à celle du thermalisme. Nos lointains ancêtres (témoignages de 3000 ans avant J.C.) connaissaient déjà les vertus médicamenteuses de certaines sources. Très prisés à Rome, des thermes furent construits dans tout l’empire romain et contribuèrent à l’utilisation de ces ressources de médecine douce. Après une période d’oubli, renaissance sous le bon roi Henri IV qui signa la 1ère charte des eaux minérales en 1604. Au XVIIIème siècle, des établissements thermaux monumentaux se construisirent et Napoléon III et sa femme Eugénie (qui donna son nom à la station d’Eugénie-les-bains) contribuèrent à l’essor du thermalisme. De même, l’avénement du chemin de fer rapprocha les curistes des stations. Contréxeville a su négocier un tournant rendu nécessaire par la baisse de ses curistes traditionnels. A partir de 1979, c’est sur la “ligne” qu’elle jouera. Une communication, présentée à l’Académie de médecine dès 1760, basera sa publicité. Actuellement, pour tous (et surtout toutes...) Contrex est “le partenaire minceur”, l’eau qui aide à retrouver ses formes, ou à les perdre, au choix, en perdant sa cellulite !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Memphis 1532 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine