Magazine Culture

Cabrel con !

Par Blackout @blackoutedition
28 septembre Cabrel con ! Cabrel, qui se terre près de Toulouse Ose enfin se livrer gratos sur internet Après dix ans de résistance acharnée Deux heures que je me laisse bercer Par sa musique enchanteresse Sa voix de velours Deux heures que, fan absolu J'avale Ses jeux de mots à deux balles ‘Les beaux dégâts' (bodegas) Un cygne d'étang (un signe des temps) Deux heures L'encre de tes yeux Photos de voyage La corrida L'arrière saison Samedi soir sur la terre… Peu importe les critiques acerbes Des intellos revêches Cabrel, j'aime !

Lire le texte d'hier

Tweeter

Suivre @blackoutedition

Cabrel

© Black-out


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blackout 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines