Magazine Cuisine

Secrets de grains : la culture du quinoa

Par Marieduclain
Secrets de grains : la culture du quinoa

Vous pensiez tout savoir sur la graine santé... mais la culture du quinoa, vous connaissez ? Spécialiste du grain sacré, Priméal lève le voile sur les dernières zones d'ombre. Découvrez tous les secrets d'une graine pas comme les autres, cultivée depuis plus de 5000 ans en Amérique du Sud !

Les spécificités de la culture du quinoa

La culture du quinoa exige peu d'eau, la graine se plantant en plein soleil sur tous les types de sols. Elle demande, en revanche, une température comprise entre 12 et 20°C : les graines ont besoin d'un épisode de froid pour lever correctement et de journées courtes, douces et sèches pour fleurir. Des températures trop chaudes peuvent faire avorter la floraison, tandis qu'un excès d'humidité en fin d'été peut faire pourrir les pieds de la plante. Idéalement donc, pas de déluge, ni de gelées, encore moins de canicule.

Connue pour sa robustesse, la graine sacrée s'adapte pourtant à des conditions climatiques relativement variées et se cultive parfaitement en bio. Elle peut supporter une sécheresse, ou même une gelée, bien que sa qualité s'en ressente parfois. En conséquence, la couleur et la forme des feuilles comme des grains diffèrent d'une région à l'autre, d'un pays à l'autre et d'un climat à l'autre !

Culture du quinoa, dangers et astuces

  • Très exigeant en nutriments qui permettent sa concentration en protéines, le quinoa demande une terre de qualité, bien équilibrée. Compost et fumier à volonté, donc, pour fournir à la belle plante de quoi se nourrir.
  • Le principal ennemi du quinoa est le classique mildiou, la plus commune des maladies potagères. Sa prévention impose des cultures aérées pour éviter la stagnation de l'humidité, et des traitements naturels. Rien de plus, les pesticides n'étant d'aucune aide contre le mildiou ! Une bonne nouvelle pour les agriculteurs bio, les meilleurs alliés du quinoa... Et pour le quinoa Réal des hauts plateaux de l'Altiplano boliviens, balayés par le vent.
  • Attention, au passage, à ne pas confondre le quinoa avec le chénopode blanc, une mauvaise herbe très semblable au quinoa, en particulier en début de culture.

Les bonnes périodes de culture du quinoa

La culture du quinoa demande un semis au début du printemps, pour une récolte à la fin de l'été. En Bolivie, sa terre de prédilection, les producteurs de quinoa sèment au mois de décembre et récoltent à partir du mois d'avril : lorsque les grains se détachent en frottant, il est temps.

Vous envisagez de tester la culture du quinoa en potager ? Il vous faudra semer entre les mois de mars et d'avril, pour une récolte entre les mois d'août et de septembre. Attention, le quinoa ne se consomme pas une fois récolté : il est indispensable de le laver et de le sécher pour le débarrasser de la saponine, au goût amer, qui recouvre les grains.

Secrets de grains : la culture du quinoa

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieduclain 697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte