Magazine Culture

Les secrets de voyage et les voyages secrets : enquête

Publié le 07 octobre 2017 par Montagnessavoie
Jean Didier Urbain, Secrets de voyage. Menteurs, imposteurs et autres voyageurs impossibles, 2003. Impossible de résumer en quelques lignes tant le livre est dense. J'ai choisi d'aborder quelques points, dont certains feront l'objet d'autres articles plus détaillés. Jean Didier Urbain a été mon professeur d'anthropologie et ses écrits sont à son image : passionnants.  Les secrets de voyage et les voyages secrets : enquête Le voyage Le voyageur ne s'arrête pas de voyager lorsqu'il descend de l'avion et rentre chez lui. Son voyage est permanent et il le réalise sans interruption à travers les livres qu'il lit, les images qu'il regarde et les rêves qu'il fait. Qu'il soit réel ou virtuel, le voyage est permanent. Non pas que penser au voyage, c'est voyager. Mais que les souvenirs et les projections que l'on s'en fait sont partie intégrante du voyage. Comme le dit Steinbeck : "Il en est qui durent bien après que tout mouvement dans l'espace et le temps a cessé". 
Le nomadisme Est-ce un relent de notre nomadisme préhistorique qui se rappellerait à nous ? Cela voudrait dire que, tout en étant des êtres sédentaires depuis longtemps, ce n'est pas une condition naturelle de l'homme que de rester immobile et qu'en chacun de nous il y a un nomade qui sommeille. C'est ce que les tour-du-mondistes proclament à cor et à cri à qui veut bien les entendre, déphasés de la société qu'ils se prétendent être. On en reparlera un jour prochain. 
Le récit Que ce soit pour l'embellir ou pour le transformer, volontairement ou involontairement, le voyageur ment. Les terra incognita sont tellement rares de nos jours que le voyageur a besoin de trouver un axe différent, original, incongru pour raconter ce qu'il a vécu. De là à se risquer à quelques inexactitudes, par l'ajout ou par le silence, il n'y a qu'un pas. Le voyageur ne découvre plus, il réécrit, réinvente les destinations. D'autant plus lorsque, catastrophe, il se retrouve face à un "double" : même sac à dos, même itinéraire et, par conséquent, production finale d'un même récit. Le fait de ne pas être le premier met en rogne les conteurs de voyages ! Je fais référence ici aux fameux blogueurs qui ne savent plus quoi inventer pour être originaux, pour être les "premiers à...". Mais ceci fera l'objet d'un autre article. 
Le voyage secret Seule manière pour le voyageur d'échapper au conformisme du statut de touriste et unique manière d'éviter de se retrouver à fouler les traces de prédécesseurs, le voyage secret. Ici, Jean-Didier Urbain fait référence aux grands aventuriers dont nous avons déjà parlé ici : René Caillié à Tombouctou évoqué dans le roman de Frison-Roche ; Alexandra David-Néel travestie en mendiante pour atteindre la mystérieuse Lhassa au Tibet ; et bien d'autres encore.  Mais il est d'autres voyageurs secrets, plus proches de nous dans l'espace et dans le temps. Cet homme qui fait mine de préparer un grand départ de façon à en informer ses voisins et qui, le jour J, s'enferme chez lui pour un voyage immobile et secret. Un non voyage, non déplacement pour être tranquille, incognito et enfin pouvoir s'échapper. Ou encore ces disparus volontaires qui quittent tout du jour au lendemain (nous en avions parlé avec le cas du Japon) pour fuir leur vie et recommencer quelque chose de neuf ailleurs, dans un endroit connu d'eux seuls. 
Un livre passionnant, donc, qui fait du bien à nos cerveaux qui se limitent trop souvent à la lecture au ras du sol des blogs de voyage et autres comptes Twitter de baroudeurs...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Montagnessavoie 1226 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte