Magazine Culture

PDB | J’ai tout quitté pour une vie nomade, Florence

Par Elledit8 @elledit8

Il y a quelques mois encore je rêvais secrètement de devenir digital nomad. J'avais (enfin) trouvé ma place dans l'enseignement auprès des adolescents en difficulté mais il manquait quelque chose pour parfaire mon monde professionnel. Une vie nomade passée à explorer le monde y répondrait peut-être. La rédaction de notre guide de voyage Guadeloupe l'Essentiel avait ouvert une porte que je n'avais pas envie de refermer. J'ai trouvé une plénitude dans la combinaison voyage / écriture. Charles aussi s'était pris au jeu. Habitué aux photos de studio, il prenait de plus en plus de plaisir en reportage. Et puis l'idée de s'installer un temps à New York nous a traversé l'esprit. Ou au Canada, pourquoi pas? Trop froid. Et puis on a songé se rapprocher de la famille en Guadeloupe. Beaucoup d'envies contradictoires dictées par des pulsions. Ma nature réfléchie a repris le dessus. Je me suis posée. De quoi avais-je réellement envie? Avait-on véritablement besoin de partir pour se réaliser? J'avais la réponse. Des voyages et du journalisme pour moi, des voyages et de la musique pour lui. Le voilà notre équilibre. Inutile d'aller le chercher à l'autre bout du monde, il est là, à portée de main. De nouveaux projets se sont alors dessinés. Reprendre nos études pour aller au bout de nos rêves s'imposait. Mieux. Nous enthousiasmait. Sereine depuis ces choix, je prends encore plus de plaisir à découvrir les aventures de ceux qui ont sauté le pas pour vivre une vie nomade. C'est le casde Florence alias @experiencesluxe. Première rencontre : le #WAT16 où je découvre son univers en échangeant brièvement dans les rues de Bruxelles. Deuxième rencontre : un déjeuner cette semaine au E7 de l'hôtel Edouard 7 où on a pris le temps, où on s'est découvert de nombreux points communs. Entre les deux : l'annonce de son grand saut pour une vie nomade. Entre les deux : Bangkok, Portland, les grands espaces canadiens... Une invitation dans Paroles de Blogueuses s'imposait. Je suis ravie d'ouvrir cette nouvelle saison en sa compagnie autour d'un si beau sujet.

PDB | J’ai tout quitté pour une vie nomade, Florence 1. Qu'est-ce qui t'a motivé à tout quitter pour une vie nomade il y a 6 mois?

Cela fait déjà quelques années que cette idée de nomadisme nous trottait dans la tête à mon compagnon et à moi-même. La seule chose pour laquelle nous avons tardé à passer à l'acte est ma passion pour l'équitation ! Pas facile de transporter sur son dos son cheval et son matériel, d'autant plus que je pratiquais ce sport quotidiennement et que je faisais aussi des compétitions. En septembre 2016, j'ai atteint un certain nombre de mes objectifs équestres mais c'est aussi la sensation du temps qui file (j'ai déjà 32 ans ...) qui m'ont permis de franchir le pas et de me dire que c'était le moment idéal pour passer à une autre étape de ma vie. Nous avons pris la grande décision au mois de novembre 2016 et le 1er avril 2017 nous quittions Toulouse pour une nouvelle vie d'aventures.

2. As-tu trouvé l'objet de ta quête dans ta vie nomade ces derniers mois?

Le principal leitmotiv de cette expérience est d'avoir une vie plus trépidante. Même ces dernières années en voyageant quasiment un quart de l'année, la vie quotidienne à Toulouse avait un sentiment de routine qui commençait à me déplaire et je pense que c'est le cas dans n'importe quelle ville du monde. C'est vrai qu'en bougeant plus fréquemment, la notion de routine est un concept bien étranger !

J'ai commencé mon aventure à Bangkok pour les 2 premiers mois. Une mégalopole très dynamique mais aussi peu reposante. A la fin de cette période je ressentais un certain manque de nature et d'espace, choses très peu présentes dans la capitale thaïlandaise. J'ai continué mon séjour avec un road trip dans l' Ouest Canadien pendant un mois : ma dose de grands espaces et d'aventures ont été grandement comblées par des paysages grandioses et des expériences plus authentiques. J'ai passé ensuite 2 mois sur la côte ouest des USA à Portland, une ville de taille moyenne très connue pour son coté hipster. J'ai pu découvrir et m'imprégner de " l'American Way of Life " et ce fut un vrai régal ! Mi-septembre, je regagnais l'Europe (après un rapide stopover à New York de 5 jours) et plus précisément Paris. J'ai toujours aimé cette ville et c'est un vrai plaisir de revenir sur le sol français après 5 mois à l'étranger.

3. Beaucoup de freelances rêvent de larguer les amarres un jour pour une vie nomade. La réalité de ce mode de vie est-elle aussi idyllique que sur le papier ?

Je ne pense pas que la vie nomade soit une vie idéale. C'est comme dans tous les choix de vie un équilibre subtil entre avantages et inconvénients. Pour ma part les cotés positifs sont bien plus nombreux et c'est pourquoi je continue dans cette voie ci.

Commençons par les inconvénients : les principaux sont liés au confort de vie ! Mon appartement très agréable à Toulouse, ma voiture et tous mes habits ont été remplacés par des appartements plus petits, souvent décevants (et oui on a toujours des surprises en arrivant avec le wifi qui ne marche pas correctement, des travaux dans la rue avec du bruit très tôt, ...) et au niveau des vêtements, impossible de transporter une garde robe complète, il faut renoncer à cela... Après le principal inconvénient est sans doute l'isolement : pas facile de créer des liens avec les gens quand l'on est de passage et que l'on reste quelques semaines seulement. Encore une fois cela dépend grandement des villes, à Bangkok par exemple ce fut très rapide et facile de rencontrer du monde, à Portland beaucoup moins.

Du côté des avantages, ils sont très nombreux : une vie bien plus dynamique, une découverte permanente, un enrichissement personnel de part la succession de différentes cultures et modes de vie. J'ai le sentiment d'avoir énormément " grandi " depuis mon départ il y a tout juste 6 mois ... Cela a aussi redonné un sens à mes priorités dans la vie : certes j'aime bien prendre soin de moi et j'aime les belles choses mais je ne veux pas que ce soit au détriment de mes expériences de vie.

4. Comment organise-t-on un tel changement de vie? Raconte-nous les coulisses de tes préparatifs.

Nous avions prévu un laps de temps de 3 mois pour tout régler avant de partir : préavis de l'appartement, mise en vente de mon cheval, de ma voiture, de mes meubles et un bon tri pour se débarrasser de tout. J'ai fait le choix de ne rien garder et j'avoue que c'est un sentiment intense de liberté qui m'a envahie au fur et à mesure que mes biens matériels disparaissaient.

Du côté du travail, mon compagnon et moi-même travaillons sur internet depuis plusieurs années donc nous n'avions rien à préparer à ce niveau là !

Après c'est une organisation au quotidien. Nous faisons le choix de ne pas trop prévoir à l'avance (1 à 2 mois à l'avance maxi) car nous voulons garder la liberté de changer d'avis (et ces 5 derniers mois nous ont prouvé que l'on pouvait changer d'avis une bonne dizaine de fois dans la journée ^^). On réfléchit en terme d'envie et de saisonnalité (que ce soit le bon moment au niveau météo mais pas la saison trop touristique) et nous prenons nos vols. Avec le temps j'ai appris à organiser mes voyages plutôt vite et je profite de cette compétence chaque jour !

5. Vous reprenez la route bientôt. Quelles seront vos prochaines escales ?

Début novembre, nous nous envolons pour l' Australie !! Je suis hyper heureuse de découvrir l' Océanie pour la toute première fois ! Nous allons passer 3 semaines là-bas puis 3 semaines en Nouvelle Zélande ! Pour la suite rien n'est encore décidé. Comme je le disais précédemment, nous gardons la liberté de voir à ce moment là, qui sait ce dont on aura envie après un mois et demi d'aventures sur la route !

Merci infiniment pour cet échange sur ta vie nomade Florence! Je ne doute pas que ton expérience inspirera les digital nomads en sommeil. Je vous invite à suivre @experiencesluxe dans la suite de ses aventures côté Océanie cette fois. Mon petit doigt me dit qu'on va se régaler avec ses stories! En attendant le grand départ, Florence profite de sa parenthèse parisienne. Elle m'a confié profiter des bons plans culturels partagés dans la newsletter hebdomadaire et mes stories Instagram. Grateful! On s'est donné RV vendredi prochain pour un nouveau déjeuner, au Noto cette fois. Elle ne peut quitter Paris sans avoir goûté la cuisine de Patrick Charvet : mon chef préféré. Un article de ton blog que tu apprécies tout particulièrement

L' hôtel du Palais à Biarritz est mon article préféré ! C'est un palace magnifique en front de mer et son histoire m'a toujours fasciné. Quand j'ai séjourné là bas en février dernier, j'ai vraiment réalisé l'évolution que prenais mon blog et cela m'a rendu encore plus impatiente de relater mon histoire dans ces lieux.

Ton voyage coup de coeur

Le Japon ! J'y suis déjà allée 3 fois et je ne compte pas m'arrêter là ! C'est un véritable coup de coeur !

PDB | J’ai tout quitté pour une vie nomade, Florence Une rencontre inspirante

Mon compagnon Gildas avec qui je partage ma vie depuis 16 ans. Nous nous sommes rencontrés très jeunes, nous avons grandi ensemble et il m'inspire chaque jour à progresser, m'élever peu à peu vers une version meilleure de moi-même. Il me pousse aussi beaucoup à réaliser mes rêves, notamment avec mon blog Expériences Luxe.

Ton livre préféré

La semaine de 4 heures de Tim Ferriss. C'est un peu ma bible, mon livre de chevet vers lequel je me réfère plusieurs fois par an. C'est un livre que tout le monde devrait lire, il a changé ma manière de voir la vie et me conforte chaque jour un peu plus dans une voie moins conformiste.

Une photo qui t'inspire

Une photo réalisée par Mathieu Ricard qui a réussi a capter un temple bouddhiste dans la brume. Cela reflète des notions qui me semblent primordiales: le voyage, la patience, le côté éphémère des choses ...

Florence | @experiencesluxe

www.experiencesluxe.com LA NEWSLETTER DU WEEK-END PDB | J’ai tout quitté pour une vie nomade, Florence LA LETTRE | Larguer les amarres
  • Edito : J'ai rêvé d'une vie nomade
  • 3 idées pour La Nuit Blanche à Paris
  • Mon livre de la semaine
  • 4 coups de coeur Pinterest (déco, quotes, mode homme,food)
  • Mon blog coup de coeur
  • L'agenda de ma semaine
La citation du week-end : Je ne suis pas ce qui m'est arrivé, je suis ce que j'ai choisi d'être.

Carl Gustav Jung

J’ai tout quitté pour nomade, Florence


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elledit8 3562 partages Voir son profil
Voir son blog