Magazine Cuisine

Et si on cuisinait la polenta ?

Par Marieduclain
Et si on cuisinait la polenta ?

On la connait de nom, plus rarement de goût, et pourtant... Si bio, si bonne, la polenta permet de varier simplement les céréales et les recettes. Sucrée ou salée, croquante ou moelleuse, Priméal vous livre les secrets de la semoule de maïs, une merveille végétale à (re)découvrir.

La polenta, c'est quoi ?

Le terme polenta est litigieux, tant ses origines remontent loin, et tant ses interprétations varient selon les régions. Pour l'immense majorité des cuisiniers, il désigne une semoule de maïs précuite à la vapeur, plus jaune et plus granuleuse que sa cousine la farine.

On utilise le même terme pour désigner le plat cuisiné à partir de la semoule de maïs crue complète, ou de la semoule de maïs-sarrasin mélangée. Dans ce cas, elle peut même être mêlée avec de la farine de maïs, pour un résultat plus crémeux au grain plus fin. A ne pas confondre, en tous cas, avec l'amidon de maïs utilisé pour alléger certaines pâtisseries !

Quels bienfaits pour la polenta ?

La méconnue des produits céréaliers a pourtant plus d'une corde à son arc quand il s'agit de cuisiner. Autrement dit ? Elle est aussi saine que facile à cuisiner, gourmande que surprenante à déguster !

  • La polenta permet de varier facilement l'alimentation et les céréales, pour donner des couleurs à un régime alimentaire équilibré.
  • La semoule de maïs est sans gluten. Une envie de tarte, gâteau ou pâtisserie sans gluten ? La polenta est là !
  • Elle est multifonctions, capable de se transformer en recette sucrée ou salée, en purée comme en gâteau, en pain ou en frites, en pâtes à tartes ou burger végétarien...
  • Comme toutes les céréales, la polenta contient des glucides complexes, qui rassasient rapidement, durablement et fournissent de l'énergie pour longtemps. Elle contient également des fibres bénéfiques au système digestif.
  • Le maïs est riche en antioxydants, encore développés à la cuisson. Leur rôle ? Retarder le vieillissement des cellules en dopant leur renouvellement.
  • La polenta contient une ribambelle de vitamines (B et A), et surtout de nombreux minéraux. Potassium, phosphore, magnésium, calcium sodium et fer, donc, autant d'essentiels à un organisme en bonne santé !

Comment cuisiner la polenta ?

Commencez par la faire cuire ! Portez à ébullition un litre de liquide pour 250 g de polenta, puis versez celle-ci en pluie dans le liquide et laissez cuire entre 2 et 5 minutes, en remuant. La semoule épaissit jusqu'à former au choix une pâte, une purée, voire une soupe. Le détail qui change la recette ? Le choix du liquide, de l'eau au bouillon en passant par le lait, aromatisés d'herbes et épices en tous genres. Sachez, au passage, que la polenta nature, version citron et gingembre ou à la méditerranéenne, durcit en séchant... afin de former une véritable pâte !

La polenta en pâte :

Etalez-la et laissez-la durcir, la polenta assure une belle déclinaison de recettes. Formez une couche épaisse sur une plaque et découpez, vous obtenez des toasts ; tapissez-en un moule à tarte, vous créez une tarte sucrée ou salée à garnir ; étalez en rond, laissez durcir, recouvrez de fromage et faites gratiner, à vous la pizza fromagère. L'astuce en plus ? Ajoutez en fin de cuisson, et avant de l'étaler, des graines, des fruits confits, des dés d'olives ou des herbes pour une version foccacia !

La polenta en purée :

La purée crémeuse se suffit à elle-même, et se sert en accompagnement ou plat principal. Quant à la varier, rien de plus simple : ajoutez une belle dose de fromage fondant, des beurres parfumés, des herbes et des épices, ou cuisinez-la en Parmentier veggie. Elle s'utilise même en base pour former des galettes de quinoa aux carottes et parmesan, des steaks pour burgers végétariens ... ou de belles frites dorées, en laissant sécher la purée avant de la couper en bâtonnets à faire frire.

La polenta en soupe :

Faites dorer au préalable un oignon émincé dans une cocotte avec de l'huile, ajoutez quelques dés de légumes pour donner du goût, des épices et des herbes... Puis augmentez la quantité de liquide, à vous la soupe onctueuse ! Comptez environ 1.5 litre de liquide mi-lait, mi-eau pour une bonne soupe.

La polenta sucrée :

Pas question de l'oublier, la semoule de maïs assure d'irrésistibles douceurs sans gluten. Faites-la cuire dans du lait sucré et vanillé pour une semoule de lait. Laissez-la sécher dans un moule et garnissez de fruits frais pour une tarte sans gluten... ou découpez des ronds dans la polenta durcie avant de les napper de caramel, chocolat ou confiture. La polenta peut même remplacer la moitié de la farine dans vos recettes préférées de gaufres, blinis, gâteaux, biscuits ou cakes !

Et si on cuisinait la polenta ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieduclain 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte