Magazine Culture

Paris fête sa Nuit Blanche

Publié le 14 octobre 2017 par Aude Mathey @Culturecomblog

Comme chaque année, les amateurs d’art contemporain nocturne sont invités à prendre possession de l’espace public le 1er samedi d’octobre à l’occasion de la désormais célèbre Nuit Blanche, sous la houlette de la Mairie de Paris, grande maîtresse de cette cérémonie nocturne.
Lors de cette 16ème édition, ayant pris place le samedi 7 octobre 2017, les visiteurs ont pu visiter 2 parcours inédits, un “on” et un “off”, répartis sur des lieux stratégiques parisiens qui ont pu accueillir des oeuvres et des artistes en pleine performance, de 19h à 7h du matin.

Paris fête sa Nuit Blanche De multiples performances eurent ainsi lieu et de toutes natures, telles que cette chorégraphie imaginée par Olivier Dubois, suivie par 300 danseurs amateurs et 150 instrumentistes des Conservatoires de Paris, pour une Oeuvre grandeur nature revisitant des extraits mythiques du cinéma et de la musique, sous la Canopée des Halles et en partenariat avec le Conservatoire Mozart et le centre culturel Hip Hop de La Place (Crédits photo: Alexandre Plateaux).

Paris fête sa Nuit Blanche
Paris fête sa Nuit Blanche

Encore une sensation lumineuse, créée par le duo néerlandais Children Or The Light, cette année à l’Église Saint Merry, sur une proposition de la Biennale Nemo Installation, mettant en lumière, dans tous les sens du terme, ce lieu sacré en plein coeur du Marais à coup d’effets stroboscopiques, de scénographies et de brumes lumineuses où se superposent des nappes sonores très mystiques qui illustrent cette performance hors-norme, intitulée “À notre étoile” (Crédits photo: Alexandre Plateaux).
Une lumière variant sur tous les tons produisant l’effet d’une transe emplissant l’esprit des visiteurs.

Paris fête sa Nuit Blanche
Les églises parisiennes décidément mis à contribution lors de cette Nuit Blanche 2017, puisque l’Église Saint Sulpice arborait une exposition de parapeintures de l’artiste polonais Ryszard Kiwerski et ses “Solaires”, alimenté en fonds sonore par une équipe musicale visant à renforcer l’atmosphère spirituelle de la scénographie. Une mise en scène également proposée par l’association Culture&Foi.
Paris fête sa Nuit Blanche
Par ailleurs, le Parvis de l’Hôtel de Ville présentait une installation présentée en partenariat avec la Nuit Blanche de Toronto, fêtant un siècle de révolutions à travers le Monde (Crédits photo: Alexandre Plateaux).
Un parcours, réalisé par le collectif russe “Chto Delat” (littéralement “Que faire?” en russe), à travers une sélection d’extraits vidéos d’époque, d’expositions photos et graphiques répartis dans des containers sens dessus-dessous, évoquant une certaine nostalgie du siècle dernier.

Paris fête sa Nuit Blanche
Paris fête sa Nuit Blanche

D’autres performances mettent en relief l’Art Contemporain intégré à la physionomie parisienne, tels que cette installation de “Marée des Lettres” sise sur le quai de l’Horloge ou encore cette réalisation de street art materialisée par une fresque de graffitis réhaussée de contours en bois et accueillie dans les murs de la Fondation EDF, par les artistes NEIIIZ, Brok et Akhine (Crédits photo: Alexandre Plateaux).
Autant de signes que la Nuit Blanche est assez mûre pour essaimer de nouvelles lumières les prochaines années.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aude Mathey 2662 partages Voir son profil
Voir son blog