Magazine Culture

Le sens de la fête d’Éric Toledano et d’Olivier Nakache

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Le sens de la fête d’Éric Toledano et d’Olivier Nakache

Le sens de la fête, d'Éric Toledano et d'Olivier Nakache
Le sens de la fête d’Éric Toledano et d’Olivier Nakache

Création de : Éric Toledano et d'Olivier Nakache
Année de sortie : 4 octobre 2017
Avec : Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve, Gilles Lellouche et bien d'autre...
Nationalité : Française
Genre : Comédie
Durée : 117 minutes

Synopsis :

Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

Bande annonce

Grosse surprise il y a une masse de monde dans la salle !! Passons, cela importe peu. Dès les premières minutes, les premiers gloussements se font entendre.

Comme vous avez pu le lire dans le Synopsis, Max (Jean-Pierre Bacri) est dit traiteur... On ne doit pas parler du même métier. Il a toute une brigade (traiteur, serveurs, DJ, photographe, fleuriste...) avec qui il organise des événements, il est le weeding planner du film.

La brigade de Max est composée de tout type de personnalité, sa seconde, Adèle (Eye Haïdara) est le stéréotype de la " racaille ", insoumise et vulgaire. Guy (Jean-Paul Rouve), le photographe est en guerre contre... nous tous en fait. Il ne supporte pas les personnes qui prennent des photos avec leurs téléphones. Son stagiaire lui apprend comment faire des rencontres grâce aux applications dont il ignorait l'existence. James (Gilles Lellouche) le DJ, est un gros macho, lourd et sans grand savoir vivre. Julien (Vincent Macaigne) est le beau-frère de Max est un prof de français en arrêt maladie pour dépression.

Bien qu'on puisse parler de fine équipe, il ne faut pas oublier Pierre (Benjamin Lavernhe). Max est obligé de demande à un de ses employés de venir les interrompent à chaque fois que le futur marié veut lui parler. C'est un enquiquineur à l'égo démesuré !

Alors que tout se profile assez bien... il y a un pet. Mais pas de panique ! Il y a toujours une solution ! Et celle-ci a bien fait rire la salle. Je ris encore en écrivant ses lignes. Le problème étant réglé, le mariage reprend son cours, comme prévu !

Au-delà de la simple comédie, on remarque qu'il y a tout un tas d'histoires d'amour totalement différentes. Des jeunes mariés, un couple qui bat de l'aile, un homme qui retrouve son amour de jeunesse, deux personnes au fort caractère qui finissent par tomber amoureux...

Avant d'avoir un titre définitif, les réalisateurs avaient provisoirement opté pour " Le Grand Saut " et " Les Temps difficiles ".

C'est un film que j'ai vraiment beaucoup aimé, j'ai ris du début à la fin, et comme je l'ai dit, en vous écrivant cette chronique. C'est avec grand plaisir que je le reverrai.

Le sens de la fête d’Éric Toledano et d’Olivier Nakache


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 56614 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines