Magazine Cinéma

Better Watch Out (2017), Chris Peckover

Par Losttheater
Better Watch Out (2017), Chris Peckover

Il y a quelque chose de John Hughes et de Chris Columbus dans Better Watch Out de Chris Peckover. En effet, on ne peut pas s’empêcher de penser au classique de noël, Maman, j’ai raté l’avion, en regardant ce petit thriller horrifique qui base tout sur son twist et son concept d’home invasion. Néanmoins, on ne peut pas dire que Better Watch Out ait autant d’audace dans son écriture que le film culte des années 90.

Les deux personnages principaux sont des archétypes du film d’horreur. Luke est amoureux d’Ashley, sa baby-sitter, qui vient passer la soirée avec lui lorsque ses parents quittent le foyer familial pour une soirée de noël. Préalablement, Luke a organisé tout un plan avec son meilleur ami, le nerd Garrett, pour séduire Ashley, cinq ans plus vieille que lui. Mais les choses dérapent rapidement, quand un ou plusieurs individus semblent s’immiscer dans la maison. Masqués et armés, ils prennent en chasse les deux adolescents.

Better Watch Out (2017), Chris Peckover

L’histoire sonne sûrement familière, mais les choses ne semblent pas être ce qu’elles sont. Chris Peckover et son scénariste, Zack Kahn, prennent à contre-pied l’attente des spectateurs dans un twist convaincant sur le moment de sa révélation mais qui va vite traîner en longueur. Il y a trop de facilités scénaristiques dans le développement de l’histoire. Des clichés du film d’horreur, usés jusqu’à la corde, nous font sourire mais agacent à tel point qu’ils viennent gâcher ce qui aurait pu être de véritables surprises. Comme si au final Better Watch Out n’avait rien d’autre de surprenant à offrir que son twist.

La caractérisation des personnages donne heureusement de l’élan à l’ensemble du film. L’exposition est assez conséquente pour mettre en place les liens entre tous les protagonistes et leur donner du relief. L’alchimie entre Olivia DeJonge qui joue Ashley et Levi Miller dans le rôle de Luke est évidente, ce qui en fait le point fort du film. Les deux jeunes acteurs possèdent le matériel nécessaire pour nous faire ressentir l’effroi de la situation. De fait, on regrette que le scénario ne pousse pas le vice de son twist jusqu’au bout, ce qui aurait permis aux deux acteurs principaux d’aller plus loin dans leurs interprétations.

Better Watch Out (2017), Chris Peckover

Même si la frustration est grande devant certaines scènes, tellement on aurait aimé que le politiquement incorrect de l’histoire soit poussé à son maximum, il faut reconnaître à Better Watch Out une vraie tentative de se démarquer du home invasion basique. Le point culminant arrive tout de même lorsque Chris Peckover rend hommage à Maman, j’ai raté l’avion d’une façon sanguinolente. Les quelques effets gore sont réussis, et on arrive à être surpris par le sort de certains personnages.

Better Watch Out est rageant par tant d’occasions manquées. Chris Peckover semble pourtant prendre du plaisir à mettre en scène cette histoire, et les acteurs ne sont pas en reste. Le film n’atteindra jamais le statut culte de petites bandes horrifiques comme The Strangers de Bryan Bertino ou Trick’r’Treat de Michael Dougherty, mais il reste une tentative louable. Dommage qu’avec un tel matériel, l’écriture se restreint à des barrières qui auraient pu facilement être éclatées.

L’article Better Watch Out (2017), Chris Peckover est apparu en premier sur The Lost Movie Theater.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Losttheater 146 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines