Magazine Culture

Memphis, fille de pub : Trouver chaussures à son pied: Bally

Publié le 17 octobre 2017 par Memphis

52)Bally
En 1847, c’est dans la fabrique de rubans élastiques et de bretelles de son père que Carl Franz Bally, Suisse d’origine autrichienne, travaillait. A l’occasion d’un voyage à Paris, il a le coup de foudre pour de mignons petits chaussons brodés. Le syndrome de Cendrillon (Je suis atteinte du même et capable de faire d’énormes détours pour admirer les petites merveilles attendrissantes et adorables créées pour les tout-petits.) A son retour, avec l’aide de bottiers locaux, il se lance en 1851 dans la fabrication de chaussures dans la cave de sa propre maison ! Mais, dès 1854, il fait construire une usine au centre de son village, Schönenwerd. Nouvelle usine en 1868 et bientôt achat de machines américaines pour accroître la rentabilité. Bally s’exporte un peu partout dans le monde. Pendant la guerre de 14, il fabrique des chaussures militaires. En 1950, centenaire de la marque et lancement de la fameuse chaussure pour homme, “Scribe” du nom de l’hôtel où réside le propriétaire de Bally pendant ses séjours parisiens. En 1976, une ligne de vêtements est créée. Mais en 1977, la marque cesse d’appartenir majoritairement à la famille Bally. En 1990, récession avec l’apparition du marché de la chaussure à bas prix. Et en 1996, après un dépôt de bilan, c’est une société américaine qui devient propriétaire. Vous avez certainement reconnu la patte de Villemot dans l’affiche de 1970 que je vous présente aujourd’hui.

  • ">">http://www.bally.fr/fr_fr/explore-bally/heritage.html?via=EB-S2

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Memphis 1532 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine