Magazine Culture

The Horrors – V

Publié le 17 octobre 2017 par Touteouie @Toute_Ouie

The Horrors - V

The Horrors – VV n'a rien à voir avec la série télé avec des extra-terrestres... quoique. C'est le 5ème et dernier album de The Horrors, sorti le 22 septembre dernier. Donc V en chiffre romain, ou selon Farid Badwan le leader, un " fuck you " à l'anglaise avec les deux doigts. ça s'annonce donc bien provocateur.

On avait adoré Skying sorti en 2011 - on l'emmènerait même sur une île déserte, c'est dire. Par contre, on n'avait pas été vraiment conquis par Luminous qui avait suivi. On n'en avait même pas parlé d'ailleurs. Donc forcément, on a commencé l'écoute de V avec appréhension.

Heureusement, on retrouve The Horrors en grande forme. Ok, pas au niveau de Skying mais en même temps, ce qu'on entend dans V n'a pas vraiment de rapport avec le son de The Horrors dans Skying. Ici, on retrouve de très très longs morceaux (ils font presque tous plus de 5 minutes) avec des sonorités très psychédéliques, saturées et sombres comme on les aime. Ce n'est pas le 1er morceau, Hologram qui va nous contredire. Les 6 longues minutes qui ouvrent l'album, sont perchés et lourdes à la fois, et la voix de Badwan est noyée au milieu de tout ça. Les autres titres qui suivent sont synthétiques à souhait, jusqu'au lancinant et inquiétant Ghost, qu'on apprécie tout particulièrement, surtout avec son explosion finale épique au possible.

Après ces 4 premiers morceaux aussi ambitieux que réussis, difficile de tenir sur la longueur. Point of no reply fait pâle figure, même si le refrain est plutôt réussi, mais plus classique que ce qu'on a entendu jusque là. Ceci dit, la fin mystique rattrape un peu le tout. Weighed down nous laisse sur le bord de la route. Pas trop emballé jusqu'à ce que ça parte un peu en vrille vers la fin. Même constat pour Gathering, petite ritournelle sympathique mais pas inoubliable. World Below nous raccroche au wagon et on restera sur les rails jusqu'à la fin de l'album qui se clôt sur les excellents It's a good life, et Something to remember me by dont on t'a présenté le clip déjanté récemment.

Au final, si 3 morceaux nous ont laissé un peu sur notre faim, il faut bien avouer que The Horrors sont en grande forme et livrent ici un très bon cinquième album. Il a déjà pas mal tourné sur notre platine et risque de tourner encore longtemps. Peut-être finira-t-il sur l'île déserte avec Skying ... Seul le temps nous le dira.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Touteouie 3546 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines