Magazine Culture

MONTPELLIER – Retour sur « Le Malade Imaginaire » de Molière – La Chocolaterie – 1, 2 et 3 novembre

Publié le 04 novembre 2017 par Idherault.tv @ebola34

Retour sur " Le Malade Imaginaire "

de Molière

Mise en scène : Stéphane Hervé

avec :

Camille Bagland

Caroline Boogaerts

Stéphane Hervé

Laurent Quentier

Caroline Maillé

Face B Prod/Théâtre Petit Comme Un Caillou

La Chocolaterie (Montpellier)

1,2 et 3 novembre 2017

MONTPELLIER – Retour sur « Le Malade Imaginaire » de Molière – La Chocolaterie – 1, 2 et 3 novembre

Extraordinaire Malade Imaginaire !

Vingt et un morceaux de musique différents ! Et pourtant une bande son dont l'unité, l'enchaînement des pièces, relève du grand art. En préambule de ce retour, cette remarque met l'accent sur la qualité du spectacle qu'il nous a été donné de voir.

Spectacle total qui, sans faire appel à aucun des artifices de la mise en scène contemporaine, s'inscrit néanmoins dans notre XXIe siècle. Stéphane Hervé connaît le cinéma et sa vision du " Malade ", nerveuse, imaginative, pourrait servir de canevas à une réalisation cinématographique. Il a vu " Vol au dessus d'un nid de coucou ", il connaît Tim Burton, mais aussi Buster Keaton, Chaplin et bien d'autres...

MONTPELLIER – Retour sur « Le Malade Imaginaire » de Molière – La Chocolaterie – 1, 2 et 3 novembre

Molière, le " premier auteur ayant écrit pour le café-théâtre ", cette remarque de Christian-Fabrice Sigaux, prend tout son poids quand on réalise qu'une pièce, un " classique ", écrite et jouée en 1673, peut encore, dans son texte d'origine, être et demeurer contemporaine. La créativité et le savoir-faire de Stéphane Hervé a, essentiellement, consisté à lui donner un " habillage " personnel, et c'était une gageure ! Les acteurs ne sont pas, non plus, innocents de ce résultat. Mélange de " transformisme " et d'interprétation décalée, ils sont tous les personnages (la pièce en compte douze)... et ils ne sont que cinq ! Délicieuse Angélique, Camille Bagland, devenant tour à tour une Louison, tennis-woman, un Monsieur Bonnefoy, abject et repoussant. Imposante Béline, majestueusement interprétée par Caroline Boogaerts, qui s'imposera aussi en Tomas Diafoirus, ridicule et dérisoire, et en Monsieur Purgon, gnome diabolique. Toinette et son " jumeau " médecin doivent beaucoup à l'allant et à l'enthousiasme de Corinne Maillé et, le " petit nouveau ", Laurent Quentier, se promène sans à-coups entre Cléante, Béralde et Diafoirus. J'ai gardé pour la fin, la redoutable prestation de Stéphane Hervé, homme-orchestre, metteur en scène inspiré et Argan plus extraordinaire qu'imaginaire. Il passe, en un instant, de la folie douce à la logique matoise d'un bon bourgeois bien installé et nous entraine sans limite dans un monde de déraison assumée.

MONTPELLIER – Retour sur « Le Malade Imaginaire » de Molière – La Chocolaterie – 1, 2 et 3 novembre

Et, bien sûr, il y a Molière, ce diable de Molière, se permettant tout, même de s'auto promouvoir dans un vivifiant dialogue que je ne peux que vous retranscrire :

BÉRALDEARGAN - C'est un bon impertinent que votre Molière avec ses comédies, et je le trouve bien plaisant d'aller jouer d'honnêtes gens comme les médecins. BÉRALDE - Ce ne sont point les médecins qu'il joue, mais le ridicule de la médecine.
MONTPELLIER – Retour sur « Le Malade Imaginaire » de Molière – La Chocolaterie – 1, 2 et 3 novembre
- Moi, mon frère, je ne prends point à tâche de combattre la médecine, et chacun à ses périls et fortune, peut croire tout ce qu'il lui plaît. Ce que j'en dis n'est qu'entre nous, et j'aurais souhaité de pouvoir un peu vous tirer de l'erreur où vous êtes; et pour vous divertir vous mener voir sur ce chapitre quelqu'une des comédies de Molière.

Quelques discussions d'après spectacle, autour du traditionnel verre de l'amitié, m'ont permis d'avoir l'opinion du " jeune public ". Ils ont ri, mais pas que, et rencontré cet auteur, momifié par Lagarde et Michard et autres doctes fauteurs de savants manuels. Cela les a " enchanté " !

MONTPELLIER – Retour sur « Le Malade Imaginaire » de Molière – La Chocolaterie – 1, 2 et 3 novembre
LIEN

Encore une fois, Merci et Bravo à Stéphane Hervé, à la troupe de Face B Prod/ Théâtre Petit Comme Un Caillou et à la Chocolaterie, pour nous avoir permis de retrouver ou de découvrir, enfin, nos " grands classiques " et bon vent pour d'autres aventures !

Page Facebook de Face B Prod/TPC1C

VIDEO

https://fr-fr.facebook.com/TheatrePetitCommeUnCaillou/

Le Malade Imaginaire par Face B Prod/TPC1C (2 novembre 2017 à la Chocolaterie) - Extrait


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Idherault.tv 48204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine