Magazine Culture

La pâtissière de Long Island

Publié le 06 novembre 2017 par Lael69
pâtissière Long IslandSylvia Lott
Editions J'ai Lu
Traduit de l'allemand par Lorraine Cocquelin
Octobre 2017
573 pages
8 euros

Roman Feel-good
Quatrième de couverture : 1932. Pour l'empêcher de fréquenter l'homme qu'elle aime, le père de marie décide de l'envoyer chez ses frères. Elle débarque à New York avec deux secrets dans ses bagages : son coeur brisé et la recette ancestrale d'un savoureux gâteau au fromage blanc. 2002. Rona, sa petite-nièce en plein revers professionnel et sentimental, vient lui rendre visite. Marie lui raconte son histoire et lui confie à son tour la recette du cheesecake...
Le destin incroyable d'une jeune allemande exilée par son père aux Etats-Unis et qui va devoir trouver son chemin dans le New-York des années 30, avec pour seul lien avec son pays d'origine : une recette de gâteau au fromage blanc que lui a appris sa tante. Marie est envoyée loin de son village de Frise orientale par son père qui ne voit pas d'un bon oeil sa relation avec un instituteur protestant. Exilée chez ses deux frères en Amérique, Marie est à la fois excitée et apeurée par l'immensité de la Big Apple en cours de construction. Elle débarque à Brooklyn en ce mois de novembre par un matin froid et brumeux, le coeur brisé et les souvenirs d'amour plein la tête... Elle est loin de se douter que sa recette de cheesecake va bouleverser le cours de son existence. Des décennies plus tard, Rona, sa petite-nièce vient lui rendre visite et Marie lui confie ses secrets de femme et de pâtissière...La pâtissière de Long Island est un roman "feel-good" autrement dit au coeur de la tourmente, même si l'héroïne vit des épreuves difficiles, son gâteau va guérir et consoler tous les malheurs! Voici un roman optimiste qui raconte la rencontre entre Marie, 90 ans et Rona la quarantaine, en plein déboire sentimental et professionnel. D'emblée je me suis passionnée pour l'existence de Marie, plus que par celle de Rona. On oppose deux époques différentes : le New-York des années 30 et le New-York actuel, la modernité et la tradition, une femme d'expérience face à une petite-nièce paumée. C'est un très joli roman plein de tendresse et de délicatesse, parsemé  évidemment de gourmandises. J'ai beaucoup aimé suivre les destins de Marie et Rona, les voir affronter leurs problèmes et évoluer, chacune à leur façon. Et toujours pour faire le lien, cette fameuse recette de cheesecake qui a le pouvoir de faire changer les gens, de les aider à voir les choses plus claires, à trouver une solution dans l'impasse, qui les réconforte. 
Ce que j'ai adoré dans ce roman feel-good c'est qu'effectivement il y a tous les ingrédients d'un roman sucré mais aussi c'est une grande saga familiale. La narration alterne entre les années 30 et 2003, on passe du New-York de la prohibition (le café des frères de Marie où il se passe des choses douteuses) à la campagne Allemande de nos jours, en passant par la Seconde Guerre Mondiale, avec toujours un sentiment de découverte et d'exaltation. Puis surtout l'envie de savoir le dénouement amoureux de Marie et celui de Rona car il va se passer plein de choses pour elle aussi! Au final on passe un agréable et doux moment de lecture avec des femmes fortes et charmantes... C'est un chouette roman et j'ai aimé les thèmes qu'il évoquait : la transmission et la tradition familiale, les liens affectifs et familiaux, la douleur de l'exil et les choix que l'on fait. Une histoire aussi charmante qu'irrésistible et bien sûr totalement savoureuse !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 7692 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine