Magazine Sport

Les explications bizarres de Stéphane Guy sur son « Gijon et Valladolid » !

Publié le 12 novembre 2017 par Gab @parischampions

Logo PSG

Longtemps raillé avec son incontournable « En face, c’est pas Gijón… C’est pas Valladolid » Stephane guy revient sur ses commentaires devenus cultes de la remontada du Barça en Ligue des champions...

Remettons les choses dans leur contexte, en Ligue des Champions la saison dernière, le PSG est opposé au Barca, après avoir mené 4-0 au match aller, le match retour fait figure de simple formalité. Et pourtant...
Ce soir-là au Camp Nou, le PSG est mené 3-1 jusqu'à ce que Edinson Cavani réduise la marque et inscrive le but synonyme de qualification.
Le consultant s'emballe à juste titre et lâche son fameux :

En face, c’est pas Gijón… C’est pas Valladolid

La suite, on l'a connait, elle est tragique, Barcelone inflige une sévère correction au PSG (6-1) et se qualifie pour les quarts de finale contre toute attente. Stéphane Guy est revenu sur cet événement :

Cette histoire de Gijón et Valladolid, c’était une parabole, un propos imagé pour dire que le PSG n’était pas une équipe de charlots, explique Guy dans un entretien accordé à So Foot. Je l’ai dit, parce que le commentaire, c’est de l’anticipation, donc il faut imaginer tous les cas de figure : quand je commente un PSG-Anderlecht, je me dis qu’Anderlecht peut accrocher le PSG. Ce soir-là pourtant, à aucun moment je n’ai imaginé la remontada possible. Je dois même dire que j’en riais quand je voyais la peur se répandre.

Personne ne lui jette la pierre, tant ce scénario paraissant impossible. La remontada laissera un gout amère un long moment sauf si le club de la capitale parvient à laver son honneur et remporte la Ligue des Champions. Pourquoi pas cette saison. Il ne faut pas s'interdire de rêver d'autant que le PSG dispose du meilleur effectif de son histoire. Qui aurait cru la saison dernière que le club parisien puisse s'offrir Neymar et pourtant. Le PSG est désormais dans une autre dimension et ce qui paraissait si invraisemblable il y'a peu, et désormais beaucoup plus accessible.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gab 933448 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine