Magazine Culture

[Critique] Happy Birthdead : un jour sang fin

Publié le 13 novembre 2017 par Linfotoutcourt

Aujourd'hui est le dernier jour du reste de ta vie, surtout quand tu t'appelles Tree (déjà faut le faire) et que tu es dans le Happy Birthdead de Christopher Landon.

Edge of Scream. Sur le papier, l'idée est géniale : prendre le concept de la boucle temporelle, le revisiter façon slasher, et y mettre une blonde délicieusement détestable ( Jessica Rothe) au milieu. Bref, un mélange des genres plutôt osé, le principe de la répétition apportant toujours autant d'humour, avec, ici, le petit soupçon de frisson qui l'accompagne. Moins original dans sa mise en scène, Happy Birthdead cherche surtout à faire efficace et toucher sa cible, ce à quoi il parvient sans trop de mal.

Même pas peur. Comme toutes les productions Blumhouse, l'amateur de film d'horreur peut aller voir ailleurs. Le long-métrage offre à peine un ou deux sursauts et se contente d'utiliser la pochette d'hémoglobine au minimum. Du coup on a davantage le sentiment d'assister à une comédie pour ados avec quelques clichés horrifiques qu'à une véritable fusion des styles. Amusant, certes, mais on tourne vite en rond (" mais c'est le but voyons ! ") alors que le potentiel y était. On espère que la suite - déjà en préparation - prendra plus de risque.

Happy Birthdead sort le 15 novembre 2017 dans les salles.

L'article est terminé ...

(Visited 10 times, 10 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine