Magazine Amérique latine

Página/12 analyse le triomphe du modèle néolibéral en Amérique du Sud [Actu]

Publié le 14 novembre 2017 par Jyj9icx6

Página/12 analyse le triomphe du modèle néolibéral en Amérique du Sud [Actu]

Virage à droite, dit le titre

Ce dimanche, Página/12 a consacré son supplément économique hebdomadaire, Cash, au retour du modèle néolibéral dans toute l'Amérique du Sud après une quinzaine d'années de domination politique de la gauche sur le sous-continent. Une gauche hétérodoxe, inventive et idéologiquement audacieuse qui avait le courage de s'opposer aux Etats-Unis (et à l'impérialisme de ses capitaux) ou le FMI et qui avait, de ce fait même, suscité de nombreux espoirs à travers l'Europe, où le vieux socialisme comme la social-démocratie sont mis en demeure de se réformer pour offrir une alternative convaincante et enthousiasmante au nouvel ordre d'un monde multipolaire et mondialisé. Mais elle a fini par décevoir beaucoup, à cause de nombreux cas de corruption qui apparaissent (parfois sur des soupçons artificiels et injustes comme au Brésil, ailleurs sur des faits plus et mieux étayés comme en Argentine) et de la dérive autoritaire qui s'est accentuée au Venezuela après la mort de Hugo Chávez. Cette gauche avait aussi fait rêver en portant au pouvoir, parfois pour la première fois, des femmes dans plusieurs pays et des Amérindiens, dont un qui revendiquait très fort sa culture aymara (Evo Morales).
Página/12 analyse le triomphe du modèle néolibéral en Amérique du Sud [Actu]

Ce numéro de Cash paraît à une semaine des élections présidentielles et législatives au Chili, qui va probablement basculer à droite dimanche prochain (1), et alors que le gouvernement argentin prépare une réforme du marché du travail qui va réduire les acquis sociaux des salariés. Probablement espère-t-il ainsi attirer dans le pays des investisseurs étrangers, effrayés (en tout cas, c'est sûrement ce qu'ils disent) par la forte tradition syndicale argentine. Et sûrement se sent-il pousser des ailes depuis qu'il a été confirmé par les élections de mi-mandat. Puisque cette direction plaît à l'électorat, autant y aller franchement !

Página/12 analyse le triomphe du modèle néolibéral en Amérique du Sud [Actu]

Dessin de Daniel Paz aujourd'hui dans Página/12

Le crocodile (2) que le gouvernement a dans sa poche est on ne peut plus clair - L'université publique, dépense ou investissement, demande la journaliste - Ça dépend. Est-ce que rapporte 28% l'an ? rétorque le crocodile - Non - Alors, c'est une dépense. Traduction © Denise Anne Clavilier
De leur côté, les nouvelles instances de la Conférence Episcopale Argentine (CEA) viennent de faire connaître leur position sur cette réforme en rappelant que pour l'Eglise, le travail n'est pas une marchandise et qu'il ne faut pas diminuer les droits des travailleurs salariés. La CEA maintient la position qui a toujours été la sienne, la doctrine sociale de l'Eglise.

Página/12 analyse le triomphe du modèle néolibéral en Amérique du Sud [Actu]

L'autre dessin, toujours dans l'édition du jour de Página/12

Le jeune : L'Eglise dit que le travail n'est pas une marchandise Le gros moustachu, qui représente toujours le grand patronat : C'est ce que j'ai toujours dit et même, c'est pour ça que je suis opposé à ce qu'il faille payer pour. Traduction © Denise Anne Clavilier
Dans l'édition de ce jour, Página/12 fourbit ses armes dans son meilleur style : humoristique, combatif, caustique et affûté. En une, la politique du gouvernement qui favorise la concentration des entreprises avec une petite voix discordante qui dénonce la fragilisation du tissu économique national par la disparition des PME, avec le jeu de mot habituel : le lobby féroce en lieu et place du loup (lobo) féroce ! Et dans l'habit du grand méchant lobby, vous avez reconnu le visage hilare de Mauricio Macri, le président actuel. Dans les pages intérieures, on trouve une critique, féroce elle aussi, de la politique universitaire dont les budgets ont été réduits, ce qui fait baisser aussi, à moyen et long terme, le niveau d'éducation général d'un pays qui a pourtant besoin de conduire un plus grand nombre de ses enfants à des diplômes supérieurs pour son développement culturel, scientifique et technique et son attractivité internationale.
Pour aller plus loin : consulter le numéro de Cash du 12 novembre 2017 lire l'article de Página/12 sur la concentration des entreprises lire l'article de Página/12 sur la formation supérieure lire l'article de Página/12 sur la position de la CEA lire l'article de La Prensa sur la CEA lire l'article de La Nación sur la CEA lire l'article de La Prensa sur la tenue d'un colloque, ouvert par le ministre de la Justice, sur les tribunaux du travail et la compétitivité de l'économie argentine où le recours aux tribunaux a été accusé de nuire à l'économie nationale dans des termes très violents (les plaintes ont été comparées à un cancer qui grignote la compétitivité des entreprises. A la Macron !) et lire l'article de Clarín sur la suppression de la prime de fin d'année pour les plus fragiles, les retraités au minimum vieillesse, les bénéficiaires de l'allocation familiale (qui n'est versée aux classes les plus précaires) et les agents de l'Etat.
(1) Avec des écarts très sud-américains : le candidat de droite est à 44% des intentions de vote, le candidat suivant ferait 19% et le troisième (la première femme parmi les candidats) est à 8% dans les sondages de ce début de semaine. (2) En français, on parlerait sans doute de loup. En Argentine, le crocodile (en fait le caïman) tient souvent la place du loup dans l'imaginaire et les contes (voir Contes animaliers d'Argentine, que j'ai publié aux Editions du Jasmin). Il n'y a pas de loup ni d'autres canins sauvages en Argentine.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte