Magazine Culture

[Spectacle] L’ange et l’enfant : un spectacle sans cible ?

Publié le 18 novembre 2017 par Linfotoutcourt

L'ange et l'enfant est un spectacle musical jeune public, qui aborde la thématique potentiellement intéressante des 5 sens... mais qui passe à côté de son sujet et à côté de sa cible.

Un schéma répétitif. Si la présence de l'orchestre sur scène est un réel atout, le déroulement de l'histoire en revanche - tout comme le jeu des comédiens - manque de finesse et de subtilité. En effet, l'enchaînement se fait sans surprise : un peu de narration, une chanson, puis on passe au sens suivant. Chacun d'eux aurait mérité d'être davantage exploité, stimulé, mis en scène, quitte à abandonner la scène de récapitulation des différents sens (et donc du spectacle) qui n'apporte pas grand chose.

Une cible manquée. Entre " bain de jouvence ", " schlinguer ", et tout un tas d'autres mots et expressions dépassés, les textes sont loin d'être toujours adaptés à un public très jeune. Idem pour le style lyrique de certaines chansons qui ne rend pas toujours la compréhension des paroles facile ; ou encore pour quelques tentatives d' humour qui ne collent pas au style poétique de l'histoire. On ne comprend pas bien non plus pourquoi le narrateur est aussi l'ange, l'enfant, et participe à certaines chansons... Cela rend l'histoire assez floue et brouillon.

L'ange et l'enfant, légende musicale par Olivier Brunhes et avec Frédéric Fresson & Marion Gomar, se joue au Théâtre de l'Atelier, à Paris au mois de novembre, les mardis 7, 14, 21 et 28 à 14h30 ; les mercredis 8,15, 22 et 29 ; les jeudis 9 et 16 à 14h30.

[Spectacle] L’ange et l’enfant : un spectacle sans cible ?

L'article est terminé ...

(Visited 1 times, 1 visits today)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 69321 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine