Magazine Culture

Au revoir là-haut, Tartuffe cinéma théâtre singuliers

Publié le 19 novembre 2017 par Nathpass

si j’avais 20 ans et que j’ai envie de jouer au cinéma et au théâtre j’écrirai deux lettres une à Albert Dupontel et une à Michel Fau, chacune de dix pages. (à propos d’au revoir là-haut et du Tartuffe)

Car ils sont singuliers et populaires et ne font aucune boulette dans leurs castings ou distributions parce que jamais on ne s’ennuie ni ne s’abêtit a entendre voir leurs one man show leurs

mises en scène réalisations. Ils sont fidèles à eux-mêmes. 

Ce sont mes meilleurs remèdes, ils donnent envie à plein de gens de mieux se connaître au travers d’expériences artistiques. 

Hier nous sommes allés voir au revoir la haut, c’était encore plein au Gaumont-Convention  : eh bien je vous assure que je n’en suis

pas encore redescendue !  J’ai ri pleuré pensé... aimé détesté au travers des personnages.  J’ai même eu envie que le personnage de Laurent Laffite meure. 

https://www.google.fr/amp/www.europe1.fr/culture/laurent-lafitte-cest-rejouissant-de-jouer-un-salopard-3473207.amp

Ce film a deux fins, aussi, comme c’est subtil ça, j’ai toujours dit que je n’avais pas eu d’enfants parce que j’en voulais au

moins deux pour qu’il ne soient pas tout seuls... 

bref revenons au film, c’est aussi burlesque, un petit hommage à Buster Keaton, Dupontel a le même chapeau. Les masques, la fête n’arrêtent rien au contraire, l’histoire et le suspense continuent... le seul problème c’est qu’à un moment le film, c’est fini... je pense que je vais y retourner, oh je ne peux pas non plus ne pas citer l’incomparable Niels Arestrup, quelle profondeur quelle classe, quelle part de mystère insondable.

Un de nous trois a lu le livre et vous savez-quoi il n’était pas déçu il a même précisé à chacun de nous deux fois de suite, il y a tout !! et moi

de lui répondre : même la beauté des

masques. Bravo au jeune homme argentin de 120 battements qui fait battre nos cœurs avec le seul bleu de ses yeux de derrière les masques Nahuel Perez Biscayart...

http://www.lefigaro.fr/cinema/2017/10/24/03002-20171024ARTFIG00237-dupontel-au-revoir-la-haut-est-une-sorte-de-film-d-auteur-a-tendance-populaire.php

Au revoir là-haut, Tartuffe cinéma théâtre singuliers


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nathpass 1125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte