Magazine Culture

Sergueï Stratanovski – Dieu

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Sergueï Stratanovski – DieuMais Dieu n’est pas un spectre d’or
Ni fauve ni fièvre étoilée,
Rien qu’une sphère creuse encore
Nue et asexuée,
Suspendu dans ma chambre
Prunelle invisible il contemple
Ce qu’il a changé en prison :
Ma table, mon papier, mon encre,
Tout cela lui est dû
Je peux bien le lui rendre
Même si je dois rester nu

*

Бог

А Бог – не призрак золотой
Не зверь, не звездный жар
Он только голый шар
Бесполый и пустой
Он в комнате повис
Под самым потолком
И смотрит, смотрит вниз
Невидимым зрачком
Мои чернила, стол
Он превратил в тюрьму
Я все отдам ему
А сам останусь гол

1968-72

***

Sergueï Stratanovski (né en 1944 à Léningrad)Les ténèbres diurnes (Circé, 2016) – Traduit du russe par Henri Abril.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines