Magazine Poker

Daniel Negreanu: retournez au limit hold’em!

Publié le 02 juillet 2008 par Poker4texas

Daniel Negreanu: retournez au limit hold’em!Même si le no-limit hold’em est la version la plus populaire de jeu à texas hold’em, le poker s’apprend avec les versions limits. Ne vous jetez pas dans les parties interminables des professionnels, où vous risquez non seulement perdre votre argent, mais aussi votre confiance en vous-même. Les experts nous conseillent: ne vous laissez pas charmés par l’effervescence du poker télévisé. Daniel Negreanu, réputé joueur de poker, nous donne raison; voilà quatre arguments pour commencer par jouer au limit poker avant de passer à la variante la plus dure:

Premièrement, le limit hold’em est un jeu beaucoup plus rapide. Les joueurs prennent vite leur décision et les délais de réfléchissement d’avant ne dépassent à peu près jamais cinq minutes. Le resultat? Comme joueur, on aura l’occasion de joueur plus de mains et de gagner plus vite de l’expérience.

Deuxièmement, nous dit Daniel Negreanu, en jouant au limit hold’em, la liberté d’adopter un style agressif de jeu est défendue par une structure de jeu à l’avantage des joueurs prudents. Lorsque vous décidez de mener un jeu agressif, conseillé, d’ailleurs, par les grands joueurs de poker, vous ne courrez pas le risque d’être renvoyé, et ça, avec une grosse perte.

Troisièmement, au limit hold’em, tout le monde a la chance de jouer plus de flops. Au texas hold’em no limit, quand quelqu’un relance dans le pre-flop, cette relance est d’habitude tellement élevée, qu’on est obligé de se coucher pour être à l’abri des coups durs. Par contre, ça ne peut pas arriver dans le jeu limit, ce qui donnera plus de flops et plus d’expérience.

Enfin, quatrièmement, en jouant au limit hold’em on arrivera bientôt à lire et à connaître le style de parier de ses adversaires. Tandis que le “pari créatif n’est récompensé que dans la version no-limit, le pari au limit hold’em a le plus souvent un but précis. On n’a pas de raison pour agir autrement. Donc, dans de telles situations, le pari de l’adversaire nous révèle presque toujours des informations précieuses et même critique que la main qu’il tient.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poker4texas 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine