Magazine Culture

L’Ecossais de Anna Briac

Par Sissi De Beauregard @SissiBeauregard

L’Ecossais de Anna Briac

L’Ecossais de Anna Briac, présentation de l’éditeur :

Alicia a vingt-six ans, un enfant (Samuel), des diplômes par-dessus la tête, pas de mec, un joli minois et une vie d’octogénaire. Elle travaille pour Lexitrad, une agence de traduction. Sur un coup de tête, elle décide de partir avec son fils en Écosse pour quelque temps. Mais l’aventure risque fort de tourner au vinaigre, entre pannes de voitures, client insupportable, Écossais à la tête dure et voisins qui décident de se mêler de ses affaires…

Mon avis sur L’Ecossais de Anna Briac

Je n’aurais sans doute pas entamé aussi vite ma lecture de L’Ecossais si je n’avais pas lu un avis enthousiaste sur ce roman quelque part sur Facebook ou Instagram, je ne sais plus… L’Ecossais est une romance très (voire un peu trop) classique à première vue, ceci dit, le roman bénéficie de personnages et d’intrigues secondaires intéressants qui approfondissent et modernisent une intrigue au départ un peu simpliste (en mode « Alicia-rencontre-ecossais-sublime-et-musclé-sous-la-pluie-dipsute-sexe-amour-sexe-dispute-sexe-ils-se-marièrent-sexe-et-eurent-beaucoup-d’enfants »).

L’Ecossais de Anna Briac
C’est finalement tout ce qu’il y a autour de l’histoire entre Liam et Alicia qui m’a charmée. L’ambiance tout d’abord, l’Ecosse, le bord de mer battu par les vents, le petit village aux habitants hauts en couleurs dominé par un sombre château et le charmant cottage où vient se réfugier l’héroïne qui fait penser à celui du film The Holidays (à revoir en ce moment, c’est la saison…).

Les personnages secondaires, étonnamment rafraichissants ont eux aussi su me convaincre. Depuis la soeur tatoueuse et lesbienne, à la meilleure copine ronde aux cheveux roses en passant par le couple d’amants octogénaires à la vie sexuelle débridée, ils sont tous marrants, attachants et pas cliché.

Enfin, la plume d’Anna Briac est fluide et très agréable à lire, quelques pointes d’humour font sourire et j’ai regretté un peu que le roman ne penche pas plus franchement du côté de la comédie romantique. Après, c’est totalement personnel puisque je suis une obsessionnelle des comédies romantiques et une moins grande fan de la pure romance.

J’ai en tout cas beaucoup aimé la jolie mise-en-abîme de l’auteure sur la nécessaire modernisation de la romance. L’Ecossais, en effet, est une romance prévisible mais moderne : l’héroïne est mère célibataire, ses enjeux professionnels, amicaux et familiaux sont présents. Elle se bat pour subvenir seule à ses besoins et ceux de son fils dans un environnement professionnel difficile et l’amour d’un beau gosse aux abdos parfaits, s’il lui est nécessaire, ne constitue pas son seul objectif dans la vie.

Je crois que tous les amatrices et amateurs de romance ne pourront qu’aimer L’Ecossais. Il y a quelque chose de l’ambiance Des gens heureux lisent et boivent du café (oui, je sais, ça se passe en Irlande, mais le côté « on boit des bières au pub » m’y a fait penser), dans le pays d’Outlander.

Bref, Une romance classique et moderne à la fois, dans laquelle il est bien agréable de se blottir par ces temps de grand froid. 

L’Ecossais de Anna Briac

L’Ecossais de Anna Briac

4/6 – J’ai aimé

Pour discuter en pyjama abonne-toi à la newsletter

ou retrouve-moi sur

 Facebook / Instagram / TwitterYoutube 

Titre original : L’EcossaisAuteur : Anna BriacPremière date de parution : 8 novembre 2017Langue d’origine : françaisPays d’origine : FranceÉditeur original : Editions CharlestonNb de pages : 320 pagesPrix papier : 14,90€ Publicités &b; &b;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sissi De Beauregard 5049 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines