Magazine Culture

André Schmitz – La mémoire se perd…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

André Schmitz – La mémoire se perd…La mémoire se perd et avec
elle le projet de survivre.
Les épaules se détachent
comme deux ailes de craie
avec sur elles deux rapaces,
l’un tourné vers ce qui vient,
l’autre vers ce qui fut.
Voir s’écaille à hauteur des larmes,
parler s’essouffle au niveau des baisers.

Vivre se dissout. Perdre triomphe.

***

André Schmitz (1929-2016)Les prodiges ordinaires (L’Age d’Homme, 1991)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 12274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines