Magazine Culture

La croisière ça use

Par A Bride Abattue @abrideabattue
La croisière ça useLa croisière ça use est un titre qui fait référence à une série culte, la Croisière s'amuse, créée par Aaron Spelling et diffusée entre 1977 et 1987 sur le réseau ABC. Je ne sais pas si Emmanuelle Hamet a visionné les 249 épisodes pour trouver l'inspiration mais les répliques de la pièce fusent à tout va et de faux semblants en vrais délires, la traversée va virer à la débandade…
Le rideau de scène est bleu pailleté comme la mer. Il se lève sur un décor de cabine de bateau, un peu années 70, semblant encore neuf. Mais à peine parait Antoine (Eric Massot) que les ennuis s’enchainent. Tout se déglingue dans le rafiot et on se demande si c’est bien une bonne idée de vouloir convoyer le Hacouna matata de Tanger à Ibiza pour y faire une (salutaire) révision complète à la demande du propriétaire.
Le skipper ne sera pas tout seul. Il a passé une petite annonce "cherche équipière pour mouillage sauvage". Il se vante d’être cool et naturiste et compte bien passer trois jours de rêve en très bonne compagnie.
La première co-équipière s’appelle Alex, qui se révèle être le diminutif d'Alexandre (Lionel Laget),  et il ne fait pas de doute que c’est un mec. Aussi doué que Gérard Jugnot dans les Bronzés, il dévale l’escalier en chaussures de ski, parce que ça glisse soit-disant mieux que les tongs sur le sable du Maroc. Alex est bien barré, c’est le moins qu’on puisse dire, surtout s’il s’avise de repêcher la came qui pourrait être planquée dans la soute.
Déboule ensuite Joanna (Marie Aline Thomassin). Coup de chance, c’est une femme, mais qui n’a pas pris le temps de se débarrasser de son treillis et qui arrive pour le moins traumatisée du dernier théâtre d’opérations. On pense un instant que c’est une chance d’avoir à bord un adjudant–chef de l’Armée de l’air (même en désertion) pour régler les problèmes techniques de transmission sauf qu’elle commet gaffe sur gaffe. Et pour couronner le tout elle a un tempérament de chienne de garde. Le bel Antoine en sera pour ses frais s’il s’avise de chercher à la séduire.
On est d’accord avec Joanna. On la sent moyen cette croisière surtout sans eau (mais pas sans alcool) et sans vivres. La quatrième passagère est Mélanie (Emilie Marié) pour qui cette croisière relève d'un exercice digne de Koh-lanta. Elle semble avoir un cerveau de la taille d’un poisson rouge même si la belle ne manque pas de répartie pour terminer chacune de ses confidences sur un hastag ponctué de smileys bien pensés. Son unique objectif est d’arriver à Ibiza pour postuler à une émission de télé-réalité, la maison des secrets Ibiza, vu que son secret est (mais je peux pas vous dire qu’elle s’auto-hypnotise sinon c’est plus un secret).
Ces quatre là n’ont pas grand-chose en commun et l’instant apéro ne commence pas sous les meilleurs auspices. Antoine a pourtant conservé une panoplie de gags, du temps où il était GO (non pas géographe comme le pense Mélanie, mais Gentil Organisateur au Club Med, vous savez cette colo pour ultra-riches qui font la queue à 13 heures pour se jeter sur des buffets gratuits). Et la jolie Mélanie va scotcher tout le monde en trouvant en quelques secondes la solution qu’aucune des huiles des villages n’est parvenu à résoudre en dix ans.
Des affinités apparaissent. D’abord la capacité à se déhancher et à camper les vedettes des années 80 à 2000 dans un tourbillon de strass qui va les mettre sur la même longueur d’onde. Leur répertoire est aussi large que la Méditerranée. On entendra Dalida, Brassens, Gainsbourg, Christophe, Liane Foly ...
La croisière ça useIls ont le talent de nous faire rire en combinant toutes les formes possible de comique, qu'il soit de situation ou de mot, comme de geste. On rit sans cesse. Les dialogues fusent sans arrêt. C’est pas un "lui" c’est un "elle" entend-on dire à propos d'Alex.
Les étincelles changent de direction. Ils ne se combattent plus mais surenchérissent pour la bonne cause, la cause du rire. Et chacun se révèle être différent du personnage qu’il incarne. La preuve : j'ai appris que 3 sur 4 comédiens n'ont jamais navigué.
La pièce est écrite par Emmanuelle Hamet et mise en scène par Luq Hamett, qui dirige avec succès le Théâtre Edgar, ... Edgar comme le boulevard Quinet.
La Croisière ça use s'inscrit dans cette tradition et se joue une semaine sur deux à 19h00 et l’autre semaine à 21h00, avec des matinées samedis ou dimanche. Vérifiez les horaires en fonction des dates sur le site du théâtre.La croisière ça useLa croisière ça use
Une comédie de Emmanuelle Hamet
Mise en scène Luq Hamett
Avec Eric Massot, Marie-Aline Thomassin, Emilie Marié  et Lionel Laget
58, boulevard Edgar Quinet 75014 Paris
Tel : 01.42.79.97.97
M° Edgar Quinet / Montparnasse / Gaîté

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


A Bride Abattue 10028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines