Magazine Culture

The Mortal Instruments tome 5 : La cité des âmes perdues, Cassandra Clare

Par Maliae

The Mortal Instruments tome 5 : La cité des âmes perdues, Cassandra ClareAttention, lire cet avis peut vous spoiler tous les tomes d’avant.

Résumé : Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les chasseurs d’ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi…

Pour sauver l’homme qu’elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir?

Avis : Ce tome m’a volé mon âme et a brisé mon cœur, genre comme ça, l’air de rien. L’intrigue principale n’y est pour rien, c’est l’intrigue secondaire qui m’a détruite. Mais passons. Nous sommes devant une Clary désemparée parce que Jace, son Jace est différent, il est lié à Sébastien, et voilà qu’ils sont devenus des vrais frères. Clary est prête à tout pour récupérer Jace, ceci dit. Dans ce tome là, j’ai bien aimé Jace (c’est assez bizarre pour être souligné), certes, il n’était pas tout à fait lui-même, mais c’était hyper sympa de voir ce nouveau Jace pas maître de lui-même. Bizarrement, je me suis aussi attachée à Sébastien, au point que je ne savais plus à qui faire confiance.

D’un autre côté, on a le « clan des gentils » qui essayent à leur façon de sauver Jace. Et Simon va encore se fourrer dans les ennuies (c’est sa spécialité à ce petit gars), et il a encore prouvé à quel point il est courageux (en plus d’être hyper sarcastique) et je l’adore. Ses discussions avec Magnus m’ont fait rouler de rire, ils se renvoyaient la balle, c’était plutôt mignon. J’ai vraiment adoré les moments Simon/Isabelle, et les moments Magnus/Alec, même si Alec file un très mauvais coton dans ce tome-là, puis on a du Maïa/Jordan, sans doute les parties où j’ai le moins accroché, bien que j’adore les personnages.
Mon chouchou est toujours Magnus, parce que … Magnus. Y a besoin d’une autre explication franchement ?  Non je ne crois pas.

J’ai beaucoup aimé les deux intrigues à dire vrai, j’étais passionnée par les parties avec Clary, je me demandais où tout ça allait la mener. Et j’adorais voir « le clan des gentils » réfléchir à des idées même s’ils prenaient tous de gros risques.
Jocelyne m’a un peu gonflé dans ce tome-là mais passons.

Bon ben sinon voilà, la fin m’a transformé en serpillière, je me suis mise à pleurer dans le métro devant les gens. Mais peu importe. J’ai déjà commencé le tome 6, et je suis en train de me dire que c’est le dernier, alors que je suis complètement accro à cette série (et à Magnus). Dur.

Publicités &b; &b;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines