Magazine Beaux Arts

Quand chantent les aras dans les forêt natales

Publié le 09 décembre 2017 par Detoursdesmondes
Forets-natales-Fang


Une curieuse présentation ! Cela commence avec le titre quel que peu hermétique. "Forêts natales" ne nous renverrait-il pas à un certaine primitivité ? Le commissaire de l'exposition, Yves Le Fur, s'en défend, ayant cherché par là un consensus : il ne s'agit ni d'une exposition sur les arts du Gabon, ni d'une simple présentation de reliquaires mais bien plutôt la volonté d'aller dans le sens d'une histoire de l'art classique cernant les lignes maîtresses d'un corpus maintenant bien identifié. En ce sens, deux typologies d'objets lui semblaient nécessaires ... et suffisantes... pour mener à bien ce qu'on pourrait appeler une démonstration stylistique : les statues liées aux ancêtres (figures de reliquaires) et les masques liés aux sociétés de ces communautés traditionnelles (sociétés d'initiation, de justice...).

Forets


Le titre donc est tiré d'un poème d'Apollinaire "Fenêtres" (auquel j'emprunte également le vers en question) pour faire référence au Gabon, pays où il a grandi, mais aussi plus largement au type linguistique "Bantou de la forêt" qui peuple l'Afrique équatoriale atlantique et qui est celui ayant donné des sculpteurs de reliquaires et de masques que l'on peut découvrir dans l'exposition (contrairement au type linguistique "Bantou de la savane").

Kota


Pour comprendre l'exposition il faut donc se référer au catalogue contenant un précieux guide de recherches historiques sur les différents groupes et leurs déplacements. Est mis aussi en évidence l'importance du fleuve Ogooué qui constitue une véritable fracture entre les différents traits culturels des populations situées de par et d'autre de cette ligne de démarcation.
De là sont explicitées les connaissances des grands styles et de leurs mutations suite aux différents contacts que les migrations ont induits. Bref, au-delà d'une simple forêt de symbole, l'exposition nous donne à voir des "exercices de style" bien complexes mais passionnants qu'éclaire l'ouvrage Les forêts natales, livre de référence et de compréhension du sujet et non pas simple illustration esthétique.

Photos de l'auteure, exposition Forêts natales au musée du Quai Branly - Jacques Chirac, novembre 2017.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines