Magazine Culture

L’envie d’avoir envie !

Publié le 09 décembre 2017 par Le Journal De Personne

J'ai envie d'avoir envie signifie d'abord que je n'ai pas envie... et que j'essaye d'en avoir ou que je vais tout faire pour en avoir... faire l'effort nécessaire, m'efforcer, me renforcer.

Parce que la vie ne va pas de soi, l'envie, c'est pareil...

Il faut sans cesse recommencer : se lever, se laver, se nourrir, sourire... ce n'est pas si facile...

Sans oublier l'ennui, la fatigue, la lassitude... que des montagnes à gravir... le souci, la maladie, la vieillesse ennemie... que des défis à relever pour ne pas crever... pour ne pas cesser de rêver...

Envie d'avoir envie d'être de ton avis, Johnny, mais oh mon dieu, combien c'est difficile !

Avoir envie de partager les peines et les plaisirs, d'accepter l'altérité de l'autre, de supporter ses envies à lui, il faut vraiment avoir envie d'avoir envie !

Quand on est tenté par le suicide, par exemple, ce n'est pas l'envie d'avoir envie de vivre qui décide.

Quand on a une insomnie, l'envie d'avoir envie de dormir fait pleurer de rire.

Vous avez peur de la vie. Et cette peur vous fige... vous avez envie d'avoir envie de vertige, de sensations fortes, d'extrêmes pulsations, de grande vitesse, vous empruntez une Kawasaki Z1000 à un ami et vous sillonnez les routes à 300 km/h, en quête d'ivresse... mais vous vous faites renverser par un automobiliste parce que vous lui avez grillé la politesse.

Vous vous dites : "je suis maudit"... mais non, vous ne savez tout simplement pas ce que c'est que mourir pour une envie.

Ah Johnny ! Johnny ! Ce n'est pas l'envie d'avoir envie qui peut donner un sens à ce qui n'en a pas... une saveur à notre dégoût... une valeur à notre goût.

Non Johnny c'est l'envie tout court, c'est l'envie qui court et concourt à notre accomplissement.

L'envie d'avoir envie d'aimer, ce n'est pas de l'amour... l'envie d'avoir envie de vivre, ce n'est pas une vie...

Nul besoin de retourner l'envie sur elle-même, de lui forcer la main ou de lui indiquer le chemin... l'envie, la seule, la vraie ne te laisse pas le temps d'avoir envie... et puis ce n'est pas toi qui l'a ou la possède, c'est elle qui t'a et te possède...

Johnny... Non... je n'ai pas envie... je suis... envie.

Tiens, je crois que tu t'es fait avoir... c'est peut être ça l'être... que tu es... désir et non désir de désir... et le désir vient de mourir.

Adieu Johnny !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76467 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte