Magazine Culture

The Mortal Instruments tome 6 : La Cité du Feu Sacré, Cassandra Clare

Par Maliae

The Mortal Instruments tome 6 : La Cité du Feu Sacré, Cassandra ClareAttention lire cet avis va vous spoiler les tomes précédents.

Résumé : Les ténèbres s’abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu’ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l’arrêter.

L’unique espoir de l’anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d’Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s’annonce plus difficile que jamais…

Avis : Ça va être difficile d’écrire mon avis sur ce tome-là, parce qu’il m’a un peu laissé sur le carreau. Il y a énormément d’action dans ce tome-là et Sébastien est un véritable enfoiré qui sacrifie tout le monde, j’ai eu tellement peur pour les personnages que j’en avais mal au ventre. Surtout que certains que j’aimais bien ne s’en sortent pas aussi bien que d’autres.

Je sais que j’aurais pas dû, mais j’aimais bien Sébastien, oui il est horrible, oui ce qu’il fait c’est affreux, mais la solitude abyssal qu’il ressent me l’a rendu attachant par certains moments, et je n’arrivais pas à me débarrasser de cet attachement.
Pas le temps de souffler dans ce tome-là, les pages se tournaient encore plus vite que les précédents dans un besoin viscéral de savoir ce qui allait se passer. J’ai même fini par m’attacher au couple Jace/Clary, c’est pour dire (même si Jace m’a quand même gonflé par certains moments, c’est plus fort que lui, d’être gonflant). Encore une fois j’ai adoré Simon, c’est un excellent personnage, touchant, émouvant, qui m’a fait trembler. J’ai tellement aimé Magnus aussi, il m’a rendu triste et m’a fait passer par pleins d’émotions différentes, il a beau avoir l’apparence d’un garçon de dix-huit ans, on sent qu’il est beaucoup plus vieux. Et j’ai aussi aimé Alec, dire que je le détestais dans le tome 1, mais dans ce tome-là, il m’a vraiment touché à fond. J’ai aimé Isabelle, j’ai aimé Clary, et par certains moments j’ai presque aimé Jace.
Mais je dois dire que j’ai détesté les Nephilims de manière générale, ils n’écoutent jamais rien, ils n’apprennent jamais de leurs erreurs, ils m’ont terriblement dégoûtés par moment.

L’histoire m’a vraiment bouleversé, et touché, et émue, et rendu triste. J’étais à fond dedans. J’ai dévoré ce livre, et dans un sens je le regrette parce que c’est fini maintenant (oui je sais y a une suite mais pas avec les même persos et ce sera pas pareil, je ne la lirai pas tout de suite). J’ai tellement adoré la relation d’Alec et Magnus, ces deux-là m’ont rendu dingue, au bord des larmes, ils sont hyper touchants.

La fin m’a fait pleurer.

Et maintenant j’ai l’impression d’avoir une sorte de vide à l’intérieur. Ça va être dur de trouver un livre à lire après celui-là.
Heureusement qu’il y a la série dans un sens, même si je la trouve moins bien, au moins je suis pas obligée d’abandonner les persos tout de suite.

Une super bonne lecture.

Phrase post-itée : 
« Nous autres Nephilim, nous avons tendance à aimer trop passionnément. Tomber amoureux une seule fois, mourir de chagrin… »

Publicités &b; &b;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines