Magazine Culture

Lecture Croisée - Darker / Cinquante Nuances de Sombre - Lundi 11 juin

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Lecture Croisée - Darker / Cinquante Nuances de Sombre - Lundi 11 juin
L'avis de Madame Lit en cliquant ICI
Cette date du 11 juin pourrait s'intitulait Christian et les femmes de sa vie car cette journée met en lumière l'effet que ce dernier a eu sur une grande majorité d'entre elles.
Commençons par Leila qui est au coeur dans l'intrigue au début de cette journée. Ancienne soumise , elle revient dans la vie de Christian tel un fantôme du passé qui va représenter un danger non négligeable. Christian partage quelques informations à son sujet et quelques flashbacks ce qui nous permait de mieux cerner la personnalité des deux personnages. Elle a donc partagé un pan de sa vie mais personne avant Ana n'a su le toucher à ce point. Elle était parfaite pour la relation BDSM qu'il avait lié avec elle mais désormais non seulement elle met en danger l'équilibre de son couple naissant mais en plus elle suscite une angoisse supplémentaire chez Christian qui a peur que son passé fasse fuir Ana. Il ne prend donc pas cette menace à la légère et va augmenter la sécurité autour de sa bien aimée. Les sentiments de Christian sont donc mis à rude épreuve.
Et bien entendu nous retrouvons Elena Lincoln, qu'Ana a surnommé à point nommé Mrs Robinson. Que ce soit dans le film ou dans Cinquantes Nuances Plus Sombres, nous ne connaissons pas la teneur des échanges qu'il a avec cette femme lorsqu'il emmène Ana chez Escala. Quel manque de tact de sa part ! Relire cette scène de son point de vue suscite toujours un regard levé au ciel ( que Christian n'apprécierait pas lol) car ce n'est pas possible de mettre autant les pieds dans le plat. Il pense toujours qu'elle ne sera jamais là que ce soit au salon de coiffure ou au bal donné chez ses parents mais il a clairement des oeillères devant les yeux quand il s'agit de cette femme. De nouveau , nous avons quelques flashbacks qui correspondent à des moments intimes de leur vie passé et c'est toujours très intéressant de voir les mots que posent Christian sur son ancienne relation. Elle a été un guide pendant la tempête qui l'a longuement tourmenté mais il va devoir clairement ajuster les échanges qu'il a avec elle s'il ne veut pas perdre l'amour que lui porte Ana.
Dans cette journée du 11 juin, il assiste donc à un bal donné dans le but de récolter des fonds pour une cause qui lui tient à coeur et on le voit donc parler avec sa mère Grace mais aussi évoquer sa mère biologique , cette pute camée comme il l'a désigne. J'ai adoré les flashbacks qui nous permettent de plonger dans la figure maternelle sous ses deux formes. L'inquiètude de Grace est réelle quant aux motivations d'Ana. Elle ne connaît pas cette dernière et je suis sûre qu'Elena n'a pas dû dresser un portrait très flatteur de la jeune femme qui a fait souffrir son fils. Son tracas est donc justifié et attendrissant et je pense que Christian n'a pas fini de revenir sur ce sujet avec sa mère. Quant à sa mère biologique , la souffrance émotionnelle et physique de Christian nous attriste intensément car cela explique en partie les raisons pour lesquelles il refuse d'être touchée par Ana qui ne comprend pas. Christian refuse de s'épancher à ce sujet et cela peut donc créer des tensions mais surtout des incompréhensions.
Enfin, nous retrouvons bien évidemmentAna dans des scènes de sexe de plus en plus sensuelles et érotiques. Christian doit réapprendre à apprivoiser ses envies, ses désirs tout en s'adaptant aux besoins d'Ana. Ce qui est marquant une fois de plus dans cette journée est le trouble que ressent Christian. Il ne sait plus les limites à ne plus dépasser et il sera énormément malmené car il sera constamment sur le qui vive. Ana va tester sa confiance et sa patience mais aussi son sang froid. Elle ne sera plus celle qui aceptera docilement les désidérata de son compagnon et il va falloir qu'il lui fasse comprendre qu'il ne cherche qu'à la protéger, même si je vous l'accorde, il le fait avec beaucoup de maladresse. La vie de Christian n'est pas un long fleuve tranquille et elle va devoir accepter ses 50 nuances de folie.   

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 39946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines