Magazine Culture

Malcolm Lowry – En partance

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Malcolm Lowry – En partanceÀ la poupe d’un bateau
J’ai veillé nuit après nuit
L’espoir fluctuant
De la minute qui précède.
Le bois d’épave,
Le lambeau de fumée,
Toute la beauté
Toute la tristesse de la mer.
Mes mots sont plus forts
Que des images :
Le simple fait
De l’étonnement
Plus fort que sons sens pour un autre.
Le froid du crépuscule
La voile évanouie
La maison très loin
Et par le travers
Les colonnes d’Hercule.

*

Outward Bound

On the poop of a ship
I watched each night
The fluctuant hope
Of the moment before.
The wood drifting,
The torn smoke,
All the beauty,
The sadness of the sea.
These words are stronger
Than images:
The simple fact
Of bewilderment
Than what it meant to another.
The twilight cold
The sail gone
And home far
And abaft the beam
The Pillars of Hercules.

***

Malcolm Lowry (1909-1957)Le phare appelle à lui la tempête (Points, 2009) – Traduit de l’anglais par Jacques Darras.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines