Magazine Culture

Panic, Lauren Oliver

Par Maliae

Panic, Lauren OliverRésumé : « Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n’y aura qu’un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l’État de New York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d’épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L’enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles. Cet été, Heather entre dans la compétition par dépit amoureux, Elle pourrait, si elle gagne, quitter le mobile-home sordide où elle vit avec une mère paumée et droguée, et emmener avec elle sa sœur, Lily. Dodge, lui, a une autre raison de participer au Jeu de la Peur : venger sa sœur, qui a fini dans un fauteuil roulant, après une épreuve d’une précédente session de Panic. Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.

Avis : Ce livre est très perturbant. Je l’ai trouvé vraiment dur dans les thèmes abordés et dans ce qu’il se passait. Heather a une vie de merde, et va participer à Panic pour des raisons stupides au début, mais bientôt ça va être un choix à part entière, parce qu’elle a besoin de cet argent. Elle va participer avec Nat sa meilleure amie qui rêve de devenir actrice, et Dodge un type qui rêve de vengeance. Elle va être aidé par son meilleur ami Bishop. J’ai beaucoup aimé Heather, Dodge et Bishop. J’ai eu plus de mal avec Nat, j’l’ai trouvé parfois plutôt mordante, et manipulatrice un peu.

L’histoire m’a pas mal retourné, y avait peu de temps mort, c’était dur et froid, les jeunes sont fous et prêt à tout pour Panic. Il y a peu de respect pour la vie humaine, encore moins pour sa propre vie. Ils flirtent avec la mort, j’ai plusieurs fois eu froid dans le dos, tant certaines épreuves étaient folles.

Le livre en lui-même se dévore, j’avais du mal à le lâcher même si j’étais très perturbée par ce qu’il se passait. Dodge est tellement accroché à son idée de vengeance qu’il ne réussit pas à avancer dans la vie, Heather voit tout en noir et n’arrive pas à voir le positif même quand il y en a. Nat est prête à tout pour devenir actrice. Bishop n’est pas aussi clean qu’il le montre.

J’ai un peu été déçu par la fin, je l’ai bien aimé, mais trouvé peut-être trop rapide après tout ce qu’il venait de se passer, un peu comme un goût d’inachevé, un peu trop facile aussi. Mais le reste du bouquin est fort en émotion et j’ai beaucoup aimé ma lecture.

Publicités &b; &b;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maliae 1381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines