Magazine Bébé

Mon corps et moi après 2 enfants, le début de la réconciliation ?

Publié le 15 décembre 2017 par Encoreunblogdemere

On n’a jamais été vraiment copains lui et moi je crois… Il y a mieux, il y a pire, on a eu nos hauts et surtout nos bas. On a passé beaucoup de temps à se supporter par obligation, je l’ai détesté, maltraité, maudit autant que j’ai tenté de faire la paix, été reconnaissante pour ce qu’il a pu m’apporter comme rancunière pour ce qu’il a mis tant de temps à nous donner.

Je l’ai trouvé trop fragile, trop faible, trop maigre, trop pâle, pas assez bien un long moment. Et je mentirais si je disais que ce n’est pas encore le cas parfois.

Et puis un jour il m’a donné, et repris. Plusieurs fois. Jusqu’à enfin abriter la vie et la donner, deux fois.

Pas évident d’accepter non plus les changements pendant la grossesse, le poids qu’on a jamais pris avant, se sentir lourde, bouffie, même difforme sur la fin. Pas facile de se regarder à nouveau après la naissance d’un bébé, puis de deux, les vergetures, la peau « en trop »…

Mais aujourd’hui j’aimerais bien une trêve. Faire la paix. Oublier et avancer.

Enfin accepter de l’aimer pour ce qu’il est, et arrêter de lui en vouloir pour ce qu’il n’est pas. Et puis prendre du temps pour moi, pour lui, pour nous. Après tout, on a juré de vieillir ensemble !

Ce n’est pas comme si j’avais le choix, mon corps, je ne peux pas en changer. Et même si je le pouvais, je crois qu’on s’est habitués l’un à l’autre, qu’on se sent tout de même bien ensemble. Alors assumer pourrait déjà être un premier pas vers la réconciliation.

Ce corps trop fin, trop fragile, pas assez « femme », ça reste le mien. Peut être que je n’ai pas les atouts que je voudrais, et alors ? Après 2 enfants je me considère comme chanceuse et surtout je veux me sentir à l’aise. Mais pas question de porter des sous vêtements de mamie pour autant !

Je voudrais arrêter de porter des push ups, parce qu’on peut tout à fait être bien dans un soutien gorge sans armature. Je voudrais assumer mon bonnet B, parce que c’est ce qu’on m’a donné. Plus facile à dire qu’à faire mais c’est fou ce que la jolie lingerie peut vous faire vous sentir mieux dans votre corps !

Alors, quand Jeanne m’a proposé de découvrir Toutes les Poitrines, boutique multimarque de lingerie dont j’avais déjà entendu parler sur la blogo, j’y ai vu une occasion de faire ce fameux pas en avant. J’ai choisi deux ensembles plus en accord avec mon corps et ce qu’il est vraiment. Deux soutien gorges sans armatures, sans coques, sans rembourrage, aux jolies coupes et matières. Deux shorties confortables mais sexy. Du noir intemporel et du rose pâle. Pas de folies, mais assez joli pour faire honneur à ce corps que j’ai tellement malmené et méprisé toutes ces années.

ensemble passionata toutes les poitrines
détail ensemble Passionata Toutes les poitrines
ensemble rosa faia
soutien gorge rosa faia
detail rosa faia

Et au final, je crois que j’aime beaucoup ! Je me sens plus à l’aise, moins enfermée, plus moi. Je n’en suis pas encore au stade du sans soutien gorge parce que je ressens quand même le besoin d’être soutenue. Et la qualité des produits et des matières fait toute la différence niveau confort et bien être !

Du coup, moi qui achetais souvent ma lingerie dans de grandes enseignes moyenne gamme, je me dis qu’il serait peut être temps d’investir dans de jolis sous vêtements de qualité. Moins d’ensembles qu’avant mais qui tiendront plus longtemps. Une étape qui, je pense, me permettra d’avancer dans la réconciliation avec mon corps et son acceptation. J’ai longtemps négligé ma lingerie, parce que je me disais que personne ne la voyait, ou presque.

Mais je pense que c’est déjà important de le faire pour soi. S’apprécier déjà un peu plus dans le miroir, pas dans le regard des autres. Accepter de penser à soi aussi, parce que quand on est mère c’est essentiel.

Produits offerts.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Encoreunblogdemere 7669 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines