Magazine Journal intime

Ta peau de peu

Par Goiri

Hier j’ai vu dans la nuit noire

Ton corps distant et assoupi

Souffler tout du long de mes yeux

Le peu qu’il manquait d’énergie

Pour tenir comme je tiens souvent

Mon corps tremblant jusqu’à l’aurore



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Goiri 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte