Magazine Cinéma

Critique: The Florida Project

Par Cinedingue @cinedingue

Critique: The Florida Project

Réalisation Sean Baker

Scénario Sean Baker
Chris Bergoch

Sociétés de production Cre Film
Freestyle Picture Company
June Pictures
Sweet Tomato Films

Pays d’origine

Drapeau des États-Unis
 États-Unis

Genre comédie dramatique

Sortie 20 décembre 2017

Moonee a 6 ans et un sacré caractère.
Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney world, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents.
Ses incartades ne semblent  pas trop inquiéter Halley, sa très jeune mère. 
En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien…

A quelques mètres de chez Disney, Sean Baker nous emmène à la rencontre d’une autre Floride, celles des laissés pour compte. On suit la petite Moonee, 6 ans, qui vit avec sa mère dans un Motel réservé aux précaires. Pas de pathos malgré tout, le motel est même peint en mauve comme s’il abritait la Belle au Bois dormant, et les enfants s’amusent et son heureux. Durant deux heures, cette lointaine cousine d’Antoine Doinel nous emportent par sa joie de vivre et sa douce folie, alors que son quotidien n’est que combines et noirceur, jusqu’à un final bouleversant. Tel un ange gardien, Willem Dafoe campe un manager de motel aussi ferme qu’humain avec douceur et conviction, peut -être dans son meilleur rôle. Un grand film pour terminer l’année!

4.5

Publicités &b; &b;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinedingue 14834 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte