Magazine Culture

MONTPELLIER – Retour sur « Concert du Nouvel An » – Opéra Berlioz – 31 décembre 2017

Publié le 02 janvier 2018 par Idherault.tv @ebola34

Retour sur " Concert du Nouvel An 2018 "

Opéra Berlioz

31 décembre et 1 janvier

MONTPELLIER – Retour sur « Concert du Nouvel An » – Opéra Berlioz – 31 décembre 2017

Vienne... sur Lez !

Un concert dont le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas été boudé par les Montpelliérains. Ce dimanche 31 décembre, le tout Montpellier, premier édile en tête, emplissait généreusement l'opéra Berlioz.

David Niemann, toujours jeune, talentueux et faisant preuve d'un bon sens de l'humour, n'a pas démérité, ni à sa suite les membres d'un orchestre de Montpellier au quasi grand complet. Orchestre qui, subtilement, s'était paré des couleurs de fête : contrebasses " enguirlandées ", nœuds papillons rutilants et scintillants !

Pourtant un concert n'est jamais un " long fleuve tranquille " et malgré l'omniprésence, en fond de scène, d'un Danube longuement décliné, son cours a été quelque peu perturbé. Estelle Poscio, magnifique soprano - à retrouver ce mois-ci dans L'Ombre de Venceslao - , n'a pu donner la prestation à laquelle nous étions préparés. Après quatre morceaux, interprétés au mieux, elle a du annoncer que sa voix ayant " lâché " elle abandonnait, nous privant de " ich mocht' wieder einmal die heimat seh'n " , extrait du Pays du Sourire. Dommage car cette élégante jeune femme possède une voix tout à fait remarquable, il n'y a qu'à la réécouter dans " Requiem do drugu " de György Kurtág !

Remarquable interprétation du peu habituel " Kunstler-Quadrille " de Strauss fils, malgré une " Kaiser Walzer " moins convaincante.

Et j'en arrive à la question subsidiaire, discutée aussi avec certains de mes voisins et participants : " De la nécessité de faire appel à des projections pour illustrer les pièces musicales ! ".

Je ne disserterai pas sur une mode omniprésente et récurrente, il semble, même, que la participation du 7 e art soit devenue une composante incontournable. La qualité des images proposées n'est pas en cause, c'est beau et cette longue rencontre avec le " Donau ", ses rives, sa faune et sa flore, touche parfois au sublime, mais était-ce le but d'un concert ? Divertissement, attention qui s'échappe, on frôle la musique d'ambiance autour d'un spectacle audio-visuel...et ce n'est pas ça. Parfois même, humour involontaire ou provocation délibérée, les images viennent se heurter au propos musical. On en voit les limites avec l'armée de batraciens bleus (magnifiques au demeurant) envahissant l'écran durant la Kaiser Walzer, crime de " lèse-majesté " ou humour décalé ? S'ajoutant à un rendu un peu mou et manquant d'ampleur, le " Beau Danube " nous est offert gris, boueux ou recouvert de neiges et de glaces, encore de l'humour ?

Je ne sais pas si Estelle Poscio a pu reprendre sa place le lendemain, pour l'édition du 1 er janvier, mais son absence relative constitue la punition d'une soirée qui, ne faisons pas les difficiles, reste dans la très bonne tradition des concerts de notre OONM.

MONTPELLIER – Retour sur « Concert du Nouvel An » – Opéra Berlioz – 31 décembre 2017

Estelle Poscio (DR)

Un final entrainé par, faisant suite au " Beau Danube ", une " Marche de Radetzky " copie conforme des traditions viennoises, un orchestre jouant le jeu, un public rythmant des mains...et des pieds, et un David Niemann, jouant les Baremboïm, dirigeant le public avec humour et sourire : tout cela a contribué à cette belle fin d'année pour l'OONM !

Avec tous nos vœux pour une suite de saison 2018 qui, dores et déjà, sera riche et une pensée pour Valérie Chevalier, bien présente ce 31, dont le travail à la tête de l'Opéra se révèle toujours très positif.

A toutes et tous une bonne année 2018, riche en grands moments musicaux et artistiques !

Marc Ely pour IDHERAULT

VIDEO

Un petit cadeau avec Estelle Poscio dans " Requiem do drugu " de György Kurtág, belle voix. Non ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Idherault.tv 48204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine