Magazine Culture

(Anthologie permanente) Marie de Quatrebarbes, "Gommage de tête"

Par Florence Trocmé

Marie de Quatrebarges  Gommage de têteMarie de Quatrebarbes publie Gommage de tête chez Eric Pesty Editeur.
Le titre du livre reprend, en le transformant, celui du film de David Lynch Eraserhead. La forme poème y est travaillée à partir de son attrait pour l’informe.
Fibrée à l'intérieur et lisse à l'extérieur
groe contient, minces comme des cheveux, certaines unités d'action
je me lève et tu tousses
tu tousses toujours beaucoup trop
dans la forêt boréale, au milieu des grands pins, groe porte en elle les graviers lumineux qui lui survivent
volatiles, de surfaces, préhensibles, redites
je ne sais par où commencer
je ne sais plus quoi faire que faire plus
je procède par rapprochements vagues, compose des séries : gravelle, gravier grossier, grêlon de gros
ici moins qu'ailleurs
groe pucelle ne tient ni le lieu ni l'énergie nécessaires à son déplacement
auteur à son insu du format de la bombe
confère à groe tel quotient de peine intellectuelle
au motif
d'une reconduction massive des temps de prescription
groe tient à l'écart
les actions engagées durant toute une vie
inverse le champ des phrases, chair dite « mortier » de pure répétition
et depuis ce jour-là camarade, nous pleurons
nous pleurons et pressons groe douce et malléable comme un pis
accord infinitif de tous les verbes
groe très physique désigne cet élément plus que petit, lettrage interstitiel ou fragment de matière, visible dans l'air seulement à certaines conditions
groe divinatoire assigne au banc des accusés
quelconque tentative de réduction arrivée avant terme
on rapporte à son propos une histoire ancienne et sans issue, partie de quelque chose. Elle commence à la dernière minute de groe, avant
fusion de toutes les billes ensemble
alors, la prophétie s'inversa
le citron ravala son jus et la main solitaire, main miniature souleva plusieurs fois la pierre de terre arable
les accents sont terrestres, des agréments que l'on observe depuis les choses
la série dit : croque, croquet, hockey, hochet, éléments procédant d'un même son sédimenté
sa force n'est pas spécifique
on la retrouve, vêtue d'une robe noire et coiffée d'un bonnet de même teinte
du marais elle affûte un crochet recourbé qu'elle a toujours dans la main
elle attrape avec son groe les jeunes gens s'approchant parfois près de l'eau, afin de les manger
un jour, une tige d'iris résista et rompit sous le pas d'un jeune daim
d'herbe, son poil dégoulina plusieurs fois d'une eau trouble parsemée de lentilles d'eau. Il s'accrocha à l'aiguille qui fila dans la vase et lui céda
sur la berge, l'œil globuleux d'un crapaud était rose
encore guère plus épais que groe invariable sert à préciser le sens des verbes, indices grammaticaux
groe s'enfonce dans les remous du marais vide et ne remonte jamais à la surface
des iris sauvages ramenés sur la berge au moyen d'un crochet attirent par leur parfum le désir des garçons
plus loin, la fille hurle des petits mots
on ne voit pas son corps surpris par le chagrin
les contrées racontent mal cette histoire d'iris presque mauves
happée par le crapaud à couronne
elle sombre au milieu des roseaux piqués de vase aux mille sangsues, mille langues dispersées
or il s'avère
que groe est théorique d'un certain point de choses, voilà pourquoi peut-être la ville choisit d'en faire l'automate du carillon
manière de transaction passée dans le langage, la série dit : uplet, fouet, feu follet
la liste est sans défaut, on remballe vite
groe future de plante exotique couvre cet état primitif d'un certain point de choses
mais tandis qu'ici l'eau roule encore de gros grêlons
est-ce un monde mobile de choses lourdes ?
ajustés à de semblables dimensions
nous prétendions construire un radeau pour passer de l'autre côté de la rive
compte redite la taille de la chose, il n'y a pas de limite au dénombrement de groe
depuis le jour où groe entreprit de construire un radeau permettant d'augmenter la vitesse de la fuite
l'appareil détecta en elle telle protubérance de métal rouge
détail qui entra plus tard dans la conception de la bombe, et couvrit des sentiers battus par l'érosion
dès lors groe se place, obscurément, du côté théorique
procure je songe ce qu'elle a
alterne à sa façon le deuxième rempart
depuis l'espace miniaturisé, telle mordalité d'un aliment simple
par groe entends-tu l'atlas découpé ?
Marie de Quatrebarbes, Gommage de tête, 2017, 80 p., 13€
Des extraits de Gommage de tête ont paru dans des revues en France (revues SPiced hAM, Sur Zone et N47), en Suède (Slot, Chateaux) et en Norvège (Den engelske kanal, traduction Jørn H. Sværen, Kolon Forlag).
Marie de Quatrebarbes dans Poezibao :
bio-bibliographie, ext 1, "Transition pourrait être langue", par Antoine Emaz, [revue Sur Zone] "Point d'acclimatation", de Marie de Quatrebarbes, ext. 2, (Enquête) de Poezibao : l’art, un recours ? / réponse de Marie de Quatrebarbes et de Maël Guesdon, (notes sur la création) Marie de Quatrebarbes


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines